BFMTV

Comment la religion a aidé Alice Cooper à arrêter l'alcool

Alice Cooper en septembre 2017

Alice Cooper en septembre 2017 - Mauro Pimentel / AFP

Alice Cooper, 70 ans, précise que l'on peut être un fervent catholique et une rock star. Elevé par un père pasteur, il est revenu à la foi après avoir failli mourir.

Interprète de Poison en 1997, le rockeur Alice Cooper vient d'annoncer dans une interview accordée au quotidien The New York Daily News qu'il avait arrêté l'alcool grâce au christianisme.

Il a eu son épiphanie il y a trente-sept ans, lorsqu'il s'est réveillé en vomissant du sang: "Je buvais avec Jim Morrison [The Doors, NDLR] et Jimi Hendrix et j'essayais de me maintenir au niveau de Keith Moon [The Who, NDLR] et ils sont tous morts à l'âge de 27 ans", a déclaré le chanteur, qui était arrivé à un moment de sa vie où il devait choisir entre arrêter de boire et mourir.

"J'ai failli mourir et je suis revenu à l'église"

Après avoir été hospitalisé, le chanteur a pris la décision de plus jamais boire une goutte d'alcool de sa vie. Selon lui, sa guérison est liée à sa foi. "Ma femme et moi sommes chrétiens. Mon père était pasteur, mon grand-père était évangéliste. J'ai grandi dans un église, puis je m'en suis éloigné - j'ai failli mourir - et j'y suis revenu". 

Connu pour ses prestations scéniques inspirées de films d'horreur, Alice Cooper, 70 ans, précise que l'on peut être un fervent catholique et une rock star. Le chanteur le prouvera très prochainement en endossant le costume du roi Hérode dans une adaptation live de Jesus Christ Superstar diffusée sur la chaîne NBC aux Etats-Unis.

Jérôme Lachasse