BFMTV

Rencontre avec Phil Tippett, créateur des monstres de Star Wars

Jabba le Hutt et Phil Tippett

Jabba le Hutt et Phil Tippett - Lucasfilm / Capture d'écran

Le réalisateur Phil Tippett a imaginé certaines des créatures les plus mémorables de Star Wars comme Jabba le Hutt, l'Amiral Ackbar ou encore les Tauntauns. Il nous en raconte la genèse.

On lui doit certaines des créatures les plus mémorables du cinéma hollywoodien. Jabba le Hutt de Star Wars, les dinosaures de Jurassic Park ou encore les Arachnides de Starship Troopers, c'est lui! A 66 ans, le maître Phil Tippett reçoit cette semaine un Génie d’Honneur lors du Paris Images Digital Summit.

Encore en activité, Phil Tippett réalise actuellement Mad God, une série de courts-métrages fantastiques auxquels il pense depuis sa tendre enfance. Né en 1951, l'Américain fait partie de cette génération de cinéphiles à avoir été durablement marqué par l'animateur Ray Harryhausen, qui a révolutionné l'Histoire du cinéma en réalisant une mémorable séquence de combat avec des squelettes dans Jason et les Argonautes

"J'ai l'impression d'être en voie de disparition"

Spécialiste des dinosaures, Phil Tippett est l'auteur en 1985 d'un court-métrage révolutionnaire intitulé Prehistoric Beast. D'une durée de neuf minutes, il met en scène des marionnettes de dinosaures plus vraies que natures. C'est grâce à ce film qu'il est engagé pour superviser la création des dinosaures de Jurassic Park. En plein tournage, cependant, Steven Spielberg, décide de créer numériquement les dinosaures. Une décision qui change à jamais le cinéma et banalise l'utilisation des effets spéciaux numériques. 

En apprenant cette nouvelle, Phil Tippett déclara: "J'ai l'impression d'être en voie de disparition". Une réplique que Spielberg intégra au scénario. Après cette expérience, Phil Tippett a aussi travaillé sur Starship Troopers de Paul Verhoeven, avant de se lancer dans la réalisation et de superviser la création des loups dans Twilight. Devenu superviseur des effets spéciaux, il continue à travailler via son studio tout en se concentrant sur ses travaux personnels. 

Invité d'honneur du festival, Phil Tippett sera présent vendredi 26 janvier à 19h15 au Centre des arts d’Enghien-les-Bains (Val-d'Oise) pour une Master Class exceptionnelle suivie d’une projection spéciale de Starship Troopers. En attendant, il raconte à BFMTV.com comme il a conçu ses plus célèbres créatures de Star Wars

Le Cantina Band
Le Cantina Band © Lucasfilm

La scène de la Cantina dans Star Wars, épisode IV

"L'idée des créatures de la scène de la Cantina est arrivée très tard dans la tournage de Star Wars. George [Lucas] avait filmé la majorité de la scène en Angleterre, mais il n'était pas très content des personnages qui avaient été créés. Il n'y avait pas beaucoup de budget et les créatures que Stuart Freeborn avaient conçu ressemblaient à des animaux issus de l'univers de Beatrix Potter [la créatrice de Pierre Lapin, NDLR]. George voulait des créatures spatiales. Il a pu demander à la Fox de l'argent pour réaliser des inserts sur ces nouveaux personnages. Il a ensuite fait appel à Rick Baker [Le Loup-garou de Londres, Men in Black, NDLR] pour assembler une équipe de personnes qui s'y connaissait en stop-motion. On a donc utilisé des masques conçus par Rick dans son enfance et on a construit les monstres par dessus. On a tout filmé en six semaines et nous avons joué les personnages". 

Les AT-AT et un Tauntaun
Les AT-AT et un Tauntaun © Lucasfilm

Les Tauntauns et les AT-AT de L'Empire contre-attaque

"J'utilise toujours beaucoup de documents de référence. Pour L'Empire contre-attaque, nous nous sommes rendus dans un parc animalier pour y filmer un éléphant pour les mouvements des AT-AT. Nous avons aussi filmé un cheval pour les Tauntauns. L'éléphant nous a servi de base pour les AT-AT, mais, rapidement, on s'est débarrassé de la démarche de l'animal, parce que l'échelle n'était pas la bonne. Les machines qui marchent nécessitent une démarche particulière, parce qu'elles sont immenses. On a dû imaginer une démarche qui leur collait parfaitement. Les marionnettes des Tauntauns faisaient quand à elles la taille d'un petit chat pour que l'on puisse facilement les bouger. Cependant, un Tauntaun grandeur nature a été créé pour les gros plans de Mark Hamill". 

Jabba le Hutt et Sydney Greenstreet
Jabba le Hutt et Sydney Greenstreet © Lucasfilm

Jabba le Hutt et ses sbires

"Durant la production, Joe Johnston, Ralph McQuarrie et moi avons imaginé de nombreuses versions de Jabba. George a rejeté nos premiers essais. Un jour, je lui ai demandé quel acteur il aimerait voir dans la peau de Jabba. Il m'a répondu: Sydney Greenstreet [acteur américain vu notamment dans Casablanca, NDLR]. Sur Le Retour du Jedi, George travaillait sur les créatures comme pour un documentaire. Il m'a demandé d'imaginer plusieurs créatures spatiales pour une scène qui allait ressembler à celle de la cantina, mais en plus impressionnante".

L'Amiral Ackbar et Max Rebo dans Star Wars: Le Retour du Jedi
L'Amiral Ackbar et Max Rebo dans Star Wars: Le Retour du Jedi © Lucasfilm

"Chaque semaine, on lui présentait plusieurs sculptures en argile de créatures. C'était un système qu'il appréciait beaucoup. Il était plus réceptif aux sculptures qu'aux dessins, car il pouvait vraiment les visualiser. Le personnage connu désormais sous le nom de Max Rebo était à l'origine appelé Red Ball Jett. Il ne jouait pas du piano. C'est George, en le voyant, qui en a eu l'idée et s'est exclamé qu'il jouerait du piano dans la scène. Il s'est passé la même chose pour l'Amiral Ackbar. C'était à l'origine un personnage que j'avais imaginé pour le palais de Jabba. En le voyant, George l'a mis de côté et m'a demandé ce que c'était. Comme je m'étais inspiré d'un calamar, je lui ai dit que c'était un homme-calamar. George en a fait alors une espèce intitulée 'Mon Calamari'. Et leur leader était l'Amiral Ackbar."

Jérôme Lachasse