BFMTV

Quand Michel Galabru évoquait sa mort

Le comédien Michel Galabru s'est éteint à l'âge de 93 ans. Très marqué par la mort récente de sa femme, il évoquait beaucoup l'issue de sa vie.

"93 ans, c’est la mort à brève échéance", disait Michel Galabru interrogé par Marc-Olivier Fogiel sur RTL. Le comédien qui vient de s'éteindre le 4 janvier, avait passé le cap des 93 ans. Mais très atteint par la perte de son frère fin 2014, puis de sa femme en août 2015 atteinte de la maladie de Parkinson, il semblait las de la vie. "Pour moi, c'est à peine vivable", déclarait-il sur RTL.

"La vie commence à ne plus m’intéresser, j’ai d’ailleurs songé quelques fois à me supprimer, n’y renonçant que faute de courage", confiait-il également à Libération en septembre dernier. Et si à plus de 90 ans il continuait de jouer au théâtre, il exprimait sa lassitude. "Qui à un moment donné n’en a pas marre? La journée est fluctuante, la nuit est fluctuante, les journées ne sont pas les mêmes. (...) La nuit, quand on est tout seul, on a des moments terribles", expliquait-il à RTL

En 2010, il avait joué dans Un poison violent, de Katell Quillevéré, dans lequel il mourait. "On sait que ça va se terminer comme ça", déclarait-il dans une interview "très gaie" pour la Quinzaine des réalisateurs à Cannes. "On n'est pas heureux, mais on est conscient d'interpréter quelque chose qui va se produire. On se voit à l'image, on voit comment on sera. C'est un privilège, il n'y a pas beaucoup de gens qui peuvent savoir la gueule qu'ils feront à ce moment là! ", livrait-il avec humour.

Magali Rangin