BFMTV

Quand Civitas appelle au boycott de "Tomboy" sur Arte

L'actrice Zoé Héran dans une scène de Tomboy, de Céline Sciamma, sorti en avril 2011.

L'actrice Zoé Héran dans une scène de Tomboy, de Céline Sciamma, sorti en avril 2011. - -

En pleine polémique sur la "théorie du genre", une association catholique intégriste appelle Arte à la déprogrammation de "Tomboy", fiction dont l'héroïne de 10 ans se fait passer pour un garçon, et que la chaîne diffuse ce mercredi soir à 20h50.

Après les polémiques sur l'ABCD de l'égalité, ce nouvel enseignement visant à sensibiliser à l'égalité fille-garçons, et sur des livres pour enfants, accusés par des associations catholiques de véhiculer la "théorie du genre", c'est au tour d'un film de provoquer la crispation de l'une d'elle, Civitas, réputée proche de la mouvance intégriste. Au point d'appeler à sa déprogrammation de la télévision.

Tomboy n'est pourtant pas nouveau. Encensé par la critique à sa sortie il y a trois ans, ce film français d'une jeune réalisatrice, Céline Sciamma, met en scène une gamine de 10 ans qui, le temps d'un été, se fait passer pour un garçon auprès des enfants qu'elle rencontre (voir encadré).

Sur l'écran, rien de bien choquant. Pas de scandale à la sortie du film, en avril 2011. A la rentrée 2012, le long-métrage a même intégré la liste des films diffusés dans le programme Ecole et cinéma, destiné à sensibiliser les élèves au septième art, pour un public allant du CE2 au CM2.

Mais sa programmation ce mercredi soir à 20h50 sur Arte, en pleine polémique sur la "théorie du genre", en a fait la nouvelle cible de Civitas, qui juge que le film "fait du prosélytisme à l'égard" de ce que l'association appelle une "idéologie".

Harceler "fermement mais poliment"

L'organisation, qui s'était déjà insurgée contre le visionnage de Tomboy dans le cadre d'Ecole et cinéma, appelle depuis lundi sur son site "les familles françaises à réagir et à empêcher la diffusion de ce film de propagande". Au-dessous, une liste de contacts de la chaîne franco-allemande. En clair, il s'agit de harceler la chaîne par téléphone, "fermement mais poliment", jusqu'à obtenir la déprogrammation du film.

Contactée par BFMTV.com, Arte n'avait pas réagi à 12h. Mardi, la chaîne indiquait toutefois à Télé Obs avoir reçu peu d'appels. Et, de la même manière, autant de coups de fils "de soutien".

|||Tomboy, c'est l'histoire d'un garçon manqué ("Tomboy" en anglais). Laure, 10 ans, habits amples et cheveux courts, aménage dans un nouvel immeuble avec sa famille. A ses nouveaux camarades qui croient qu'elle est un garçon, elle décide de se faire passer, sur un coup de tête, pour "Michaël". Et pousse le mensonge tout au long de l'été, sans penser que le retour à l'école leur révèlera sa véritable identité.

M. T.