BFMTV

Paris au cinéma: Enquête au Louvre avec Tom Cruise et Tom Hanks

Gal Gadot dans Wonder Woman (2017)

Gal Gadot dans Wonder Woman (2017) - Warner Bros Pictures

PARIS AU CINEMA - BFMTV.com vous invite chaque semaine à découvrir comment le 7e Art a représenté la Ville Lumière.

"Le Louvre, superstar des plateaux de cinéma". Ainsi titrait en février 2014 Le Parisien, qui annonçait qu'en 2013 120 tournages avaient eu lieu dans l'enceinte du musée. Et pas des moindres: ceux de Lucy de Luc Besson et du film d'animation Les Schtroumpfs 2. En 2017, le musée continue toujours de fasciner le 7e Art. S'il a perdu 15% de ses visiteurs en 2016, Hollywood est arrivé en renfort pour y tourner des films très attendus comme Wonder Woman ou Cinquante nuances plus claires.

Quelles histoires sont filmées au Louvre? Principalement des thrillers, des enquêtes policières. L'une des plus célèbres est Belphégor. Si la version de 1965 avec Juliette Greco n'a pas eu l'autorisation de tourner dans l'enceinte du Louvre, contraignant l'équipe à recréer les intérieurs aux studios de Saint-Maurice (Val-de-Marne), la version de 2001 avec Sophie Marceau a pu filmer les véritables salles du musée. 

"Quand ils ont compris qu'on avait envie de faire un film qui soit à la fois populaire et soigné, ils ont non seulement donné leur accord, mais ils nous ont proposé de passer une nuit dans Le Louvre. C'était magique", a déclaré le scénariste Jérôme Tonnerre, cité par Allociné. Selon lui, "il n'y a pas un jour [sans que] quelqu'un ne vienne demander à l'accueil où est la statue de Belphégor qui, bien entendu, n'existe pas!"

Publicité extraordinaire

Le succès de l'adaptation cinématographique du Da Vinci Code avec Tom Hanks a lui aussi séduit de nouveaux visiteurs, comme l'a indiqué en 2013 au Parisien Joëlle Cinq-Fraix, chargée de mission du musée: "Pour un film comme Da Vinci Code, qui a nécessité dix nuits de tournage, le musée a été un élément publicitaire extraordinaire. Il n’apparaît que quelques minutes à l’écran, mais toute la promotion du film a été faite dessus!" Sur autorisation du ministère de la Culture, Ron Howard et son équipe ont pu filmer de nuit à l'intérieur du Louvre. 

Hollywood aime beaucoup le Louvre. Le réalisateur de La Mémoire dans la peau l'a recréé numériquement pour y mettre en scène la fin d'Edge of Tomorrow avec Tom Cruise, qui y affronte des extraterrestres. 

Le Louvre n'accueille pas que des blockbusters. Le musée a invité le cinéaste taïwanais Tsai Ming-LIang pour y tourner le film de son choix: Visage, un hommage au cinéma de François Truffaut présenté lors du Festival de Cannes 2009. 

Dans Bande à part (1964), un facétieux Jean-Luc Godard met en scène le record du monde de la visite la plus courte du Louvre. La traversée de la grande galerie du musée est improvisée par le cinéaste et les autorités du Louvre n'ont pas été prévenues. La scène donnera des idées à Bernardo Bertolucci, qui lui rend hommage dans Innocents - Les Dreamers (2003) avec Eva Green, Louis Garrel et Michael Pitt. Dans Visages, villages, présenté cette année au Festival de Cannes, Agnès Varda et JR offrent eux aussi leur interprétation de la célèbre scène. Le Louvre au cinéma a de beaux jours devant lui.

Jérôme Lachasse