BFMTV

"On est fiers": Banlieusards de Kery James et Leïla Sy cartonne sur Netflix

Leïla Sy et Kery James, le duo derrière le film Netflix "Banlieusards".

Leïla Sy et Kery James, le duo derrière le film Netflix "Banlieusards". - John Waxxx - Netflix

Refusé par tous en France, sauf par la plateforme de streaming américaine, ce film dresse un portrait tout en nuances des quartiers populaires de la région parisienne à travers le parcours de trois frères.

Avec Banlieusards, Kery James et Leïla Sy ont remporté leur pari. Après cinq années de travail acharné, ce film produit et distribué par Netflix est sorti le 12 octobre et a rencontré un grand succès malgré une forte concurrence sur la plateforme (la sortie le 11 octobre d'El Camino: Un film Breaking Bad). 

Assez opaque sur ses audiences, le géant du streaming a également annoncé ce jeudi que Banlieusards avait été visionné par 2.634.101 foyers à travers le monde en sept jours.

"On est fiers", a précisé Netflix sur Twitter, avant d'ajouter: "Ça donne de la force à Kery James, Leïla Sy, Jammeh Diangana, Bakary Diombera et à tous ceux qui ont travaillé sur ce film."

Portrait tout en nuances des quartiers populaires

Ce film refusé par tous en France, sauf par la plateforme de streaming américaine, dresse un portrait tout en nuances des quartiers populaires de la région parisienne à travers le parcours de trois frères.

L’aîné, Demba, joué par Kery James lui-même, vit de trafics. Son cadet, Soulaymaan, incarné par Jammeh Diangana, étudie pour devenir avocat et doit débattre lors d’un concours d’éloquence sur la responsabilité de l'État dans la situation des banlieues. Le benjamin, Noumouké, interprété par Bakary Diombera, cherche encore sa voie, quelque part entre les deux.

Le succès de Banlieusards devrait conforter Kery James dans son envie de continuer le cinéma. Il prépare actuellement un film sur Amal Bentounsi, dont le frère a été assassiné d’une balle dans le dos par un policier en 2012.

Jérôme Lachasse