BFMTV

Omar Sy interrompt la promotion de Knock

Omar Sy sur le tapis rouge de la première du film "À Vif" à Londres le 28 octobre 2015

Omar Sy sur le tapis rouge de la première du film "À Vif" à Londres le 28 octobre 2015 - Justin Tallis - AFP

L'acteur a décidé d'interrompre la promotion de son nouveau film, Knock. Il a annulé tous ses rendez-vous télévisés et était absent à l'avant-première parisienne du film.

À la veille de la sortie de Knock, au cinéma ce mercredi, Omar Sy a décidé d'interrompre sa tournée des plateaux. Celui qui incarne le rôle principal du film de Lorraine Levy n'en fera plus la promotion.

L'acteur a ainsi annulé sa participation à l'émission de Nagui, ce mardi La Bande originale sur France Inter (l'animateur lui a souhaité un "prompt rétablissement" à l'antenne) et le plateau de Touche pas à mon poste sur C8. Omar Sy était également absent à l'avant-première parisienne de Knock, lundi.

Grosse fatigue

Une absence peut-être due à une grosse fatigue pour l'acteur qui avait déjà fait un malaise dû à l'épuisement, en octobre 2014, pendant l'enregistrement de l'émission de Michel Drucker Vivement dimanche, en pleine promotion de Samba.

Le Parisien y voit également un lien avec les récents "échanges" virulents entre Omar Sy et le polémiste Éric Zemmour par médias interposés. "Il ne faut plus attendre de lui la moindre réaction", selon une source de l'entourage de l'acteur citée par le quotidien.

Depuis un peu plus d'une semaine, la star d'Intouchables et le polémiste ont été plusieurs fois appelés à s'exprimer l'un au sujet de l'autre. Les débuts de l'affaire remontent au mois d'octobre 2016, lorsque le comédien s'est agacé sur le plateau de C à Vous de ce qu'"on ne donne la parole qu'aux guignols (...) qui vont grossir le trait, qui vont aller dans la provocation, la caricature, sans vraiment de fond." Sans toutefois jamais citer le polémiste. Ce dernier a pourtant été invité à réagir mardi dernier sur le même plateau.

Provocation à la haine

"C'est toujours flatteur d'être traité de guignol par un guignol" avait ironisé Éric Zemmour, remettant en question "la culture de tous ces acteurs". Deux jours plus tard, cet extrait proposé à Omar Sy sur Europe 1, dans l'émission Bonjour la France l'avait fait bondir.

"Là, Daphné (Bürki, ndlr), sans le vouloir, vous êtes rentrée dans son système: on reparle de lui, on repasse son extrait, et comme ça il est présent dans les médias jour après jour", s'est-il agacé, rappelant les condamnations pour provocation à la haine d'Éric Zemmour, et le qualifiant de "criminel".

"Il n'a pas eu le temps de maîtriser la langue française"

Le dernier épisode à eu lieu ce mardi sur Europe 1, avec une nouvelle réaction d'Éric Zemmour dans l'émission de Philippe Vandel, Village Médias:

"Je voudrais simplement lui signaler qu'un criminel, c'est quelqu'un qui commet un crime. Je sais bien qu'entre Trappes et Hollywood, il n'a pas eu le temps de maîtriser la langue française", a-t-il déclaré, estimant qu'il pourrait "l'attaquer en justice pour diffamation".

B.P.