BFMTV

Mourir peut attendre : le nouveau James Bond décalé à novembre

Initialement prévue pour le 8 avril, la nouvelle aventure de James Bond est une victime collatérale de l'épidémie mondiale de coronavirus.

Mission avortée pour James Bond. Mourir peut attendre, la très attendue vingtième-cinquième aventure du célèbre espion britannique, a été décalée au mois de novembre. Initialement prévu pour le 8 avril, le long-métrage subit les conséquences de l'épidémie mondiale de coronavirus. 

"MGM, Universal et les producteurs de Bond, Michael G. Wilson et Barbara Broccoli, annoncent aujourd'hui qu'après un examen approfondi du marché mondial du cinéma, la sortie de Mourir peut attendre sera repoussée à novembre 2020", indique un communiqué officiel, sans mentionner l'épidémie de coronavirus. 

Le film sortira le 12 novembre en Angleterre et le 25 novembre aux Etats-Unis. La date française sera annoncée prochainement. Une lettre ouverte publiée lundi sur le site MI6-HQ, blog le plus influent consacré au célèbre espion, réclamait que la sortie du prochain volet soit décalée. Ils ont finalement eu gain de cause.

Une douloureuse gestation

Mourir peut attendre, dernier film de la franchise avec Daniel Craig dans le rôle titre, n'est pas l'unique blockbuster à être victime du coronavirus. En raison de l'épidémie, de nombreuses salles de cinéma ont dû fermer à travers le monde. 

Réalisé par Cary Joji Fukunaga, Mourir peut attendre aura connu une douloureuse gestation. Après le départ du premier réalisateur du film, Danny Boyle, le tournage a été émaillé d'incidents (blessure de Daniel Craig, explosion d'un décor). 

La chanson du générique, interprétée par Billie Eilish, a été dévoilée début février. Ralph Fiennes (M), Christoph Waltz (Blofeld) et Léa Seydoux (Madeleine Swann) et Ben Wishaw (Q) rempilent pour cette nouvelle aventure qui doit conclure l'histoire débutée avec Skyfall

Jérôme Lachasse