BFMTV

Mort de Galabru: Mocky se souvient "d’un Français moyen de grande qualité"

Michel Galabru s'est éteint "dans son sommeil" à l'âge de 93 ans.

Michel Galabru s'est éteint "dans son sommeil" à l'âge de 93 ans. - BFMTV

Michel Galabru s'est éteint "dans son sommeil" ce lundi. Quelques minutes après l’annonce de sa disparition, Jean-Pierre Mocky s’est souvenu sur BFMTV "d’un homme irremplaçable et plein d’esprit".

En apprenant la disparition de Michel Galabru ce lundi, Jean-Pierre Mocky s’est souvenu d’un "homme irremplaçable, bourru mais plein d’esprit". "Il n’a jamais eu d’ennemis", a rapidement souligné le réalisateur au micro de BFMTV, quelques minutes après l’annonce de sa mort.

"C’était comme un grand-père (…) On l’aimait car il aurait pu faire partie de notre famille", a ajouté Jean-Pierre Mocky.

Pour lui, le comédien qui venait de fêter ses 93 ans n’était pas du tout "un type prétentieux et pédant mais un Français moyen de grande qualité."

"Diminué" depuis quelques temps

Signe fort de sa simplicité, "Michel Galabru aimait beaucoup le public populaire", d'après Jean-Pierre Mocky. "Il jouait des comédies très simples", a remarqué le réalisateur, le comparant dans le même temps à Bourvil.

Jean-Pierre Mocky a assisté l’été dernier à Vittel, dans les Vosges, à l’une des dernières représentations du Cancre, qui retrace la vie du comédien. A l’époque, le réalisateur l’avait déjà trouvé quelque peu "diminué" sur scène.

P. P.