BFMTV

Les Trolls 2: "On a voulu des images complètement folles et psychédéliques!"

Les Trolls 2

Les Trolls 2 - Dreamworks

Le second volet de Trolls se dévoile dans une bande-annonce. Rencontre avec le réalisateur de cette nouvelle production Dreamworks.

A quoi ressemblerait un épisode de Bob l'éponge réalisé sous ecstasy? À Trolls 2, serait-on tenté de répondre, en découvrant les premières images de la nouvelle production des studios Dreamworks. En salles le 1er avril 2020, ce film raconte la résistance des tribus Trolls, chacune associée à un style musical allant de la pop au funk, face à un envahisseur fan de hard rock.

Son réalisateur, Walt Dohrn, ne renie pas les similarités de Trolls 2 avec Bob l'éponge. D’autant qu’il a travaillé un an sur la saison 2 de la célèbre série burlesque: "C'était un de mes premiers boulots en tant que scénariste et j'y ai beaucoup appris avec Stephen Hillenburg, qui vient de mourir", se souvient le réalisateur, rencontré en juin dernier au festival d’Annecy. Il ajoute: 

"On ne pensait qu'à une chose: faire rire. Ça m'a beaucoup influencé. On était au début de la saison 2. C'était bien avant que le succès mondial de la série ne démarre. Ce qui était génial, c'était de ne penser qu'à une seule chose: comment faire rire, comment trouver le meilleur gag tout en restant fidèle aux personnages. Avec Bob l'éponge, j'ai appris à construire une histoire." 

Des Trolls Sushi, des Trolls Zombies

Co-réalisateur du premier volet, Walt Dohrn a appliqué tout son savoir-faire à la suite: "Comme je me dis que je vais sans doute n’avoir qu'une seule chance, je mets tout dans ce film. J'espère que ce n'est pas trop, mais je veux que les gens en aient pour leur argent, qu'ils ne sachent pas où donner de la tête." On y trouve donc des Trolls Sushi, des Trolls Zombies. Certains marchent sur la tête en s'appuyant sur leurs cheveux, transformés en jambe… 

Il y a aussi des scènes qui ressemblent à des collages surréalistes: "Avec mon co-réalisateur [David P. Smith], on a voulu des images complètement folles et psychédéliques! C'est quelque chose qui m'a toujours séduit." Étonnamment, cette folie a aussitôt séduit Dreamworks, pourtant assez sage dans ses productions: "Les nouveaux chefs nous ont accordé beaucoup d'autonomie, car ils ont trouvé les idées originales tout en restant accessibles. Ils nous ont beaucoup encouragés. Le ton du film est très varié." 

Kelly Clarkson, George Clinton et Mary J. Blige au casting

Avec Trolls 2, son défi est d’imposer son style et de dépasser les contraintes liées à une série à succès. "J'ai travaillé sur les suites de Shrek, donc je me suis déjà entraîné pour: rendre hommage à l'original tout en repoussant ses limites." 

Les Trolls 2
Les Trolls 2 © Dreamworks

Pour imaginer les six tribus musicales du film, Walt Dohrn "a travaillé avec un musicologue pour représenter six genres musicaux que le monde entier se partage". A chaque tribu, sa couleur et sa texture. Le monde du hard rock est en cuir tandis que celui de la country s’apparente plutôt à un désert en patchwork. "On a bien sûr essayé de représenter le plus de genres musicaux possible en l'espace de 82 minutes", ajoute-t-il, avant de préciser qu’il n’y aura pas vraiment de méchants, afin d’éviter de stigmatiser les amateurs de hard rock ou de country. 

Comme dans le premier film, la bande originale est composée de chansons connues de tous, mais revisitées à la sauce troll. Justin Timberlake s’occupe toujours de la musique et donnera la réplique à Kelly Clarkson, George Clinton, Mary J. Blige et Sam Rockwell. Mais ils se feront voler la vedette par un nouveau personnage: Tiny Diamond, un bébé troll en diamant qui rappe.

Jérôme Lachasse