BFMTV

Les cinémas ne pourront pas contourner le pass sanitaire en abaissant leur jauge à 49 spectateurs

Le Centre national du cinéma a annoncé ce lundi que les salles françaises avaient fait 25,45 millions d’entrées au mois de février 2016.

Le Centre national du cinéma a annoncé ce lundi que les salles françaises avaient fait 25,45 millions d’entrées au mois de février 2016. - AFP-Pierre Verdy

La Direction générale de la santé précise que la jauge de 50 personnes, à partir de laquelle le pass sanitaire devient obligatoire, concerne le nombre de places disponibles. Et pas le nombre de places effectivement occupées.

L'idée faisait son chemin depuis ce mercredi et la première étape de l'extension du pass sanitaire. Partout en France, des salles de cinéma et de spectacle envisageaient de limiter leurs jauges à 49 personnes afin de contourner le dispositif, devenu obligatoire pour entrer dans les salles accueillant plus de 50 personnes.

Le stratagème ne pourra finalement pas être appliqué: comme l'a indiqué la Direction générale de la Santé (DGS) à France Info et confirmé à BFMTV, cette jauge de 50 personnes ne correspond pas au nombre de spectateurs présents, mais au nombre de places disponibles dans la salle.

"La jauge de 50 personnes, retenue comme seuil d’application du pass sanitaire dans certains Etablissements recevant du public (ERP), est déterminée en fonction de la capacité d’accueil de cet ERP et non en fonction de l’occupation réelle des lieux", explique la DGS à BFMTV.

"Par exemple dans une salle de cinéma, le pass sanitaire s’applique à partir du moment où cette salle contient plus de 50 places, même si seulement 10 sièges sont occupés lors d’une séance", résume la DGS. "Les 10 personnes présentes doivent donc disposer d’un pass sanitaire valide."

Des sanctions possibles

Ainsi, les salles qui décideraient d'avoir recours à cet abaissement de jauges s'exposent à des sanctions: "Il n’est pas possible pour une salle ayant une capacité d’accueil de plus de 50 personnes d’abaisser sa jauge, sous peine de sanction pour non-application du pass sanitaire."

De nombreuses "petites" salles un peu partout en France, de l'Isère aux Pyrénées, en passant par la Bretagne et la Meuse, faisaient part ce mercredi de cette intiative. D'une taille parfois modeste, elles ne croulent pas sous les spectateurs, et pouvaient donc se permettre d'appliquer une jauge à 49 personnes.

Un pass sanitaire peut être constitué d'une preuve d'un schéma vaccinal complet, soit: 7 jours après la deuxième injection pour les vaccins à deux doses, 4 semaines après l'unique injection pour le Janssen, et 7 jours après la seule injection chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid.

Il est aussi possible de présenter les résultats négatifs d'un test (RT-PCR ou antigénique) datant de moins de 48 heures "pour l'accès aux grands événements concernés", et de 72 heures maximum "pour le contrôle sanitaire aux frontières".

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV