BFMTV

Le regard hypnotique d'Isabelle Huppert sur l'affiche des César 2019

Le visuel de l'affiche ds César 2019.

Le visuel de l'affiche ds César 2019. - César

L'Académie des César vient de dévoiler l'affiche de la 44e cérémonie. Isabelle Huppert dans le rôle de Violette Nozière y fixe le spectateur d'un regard scrutateur.

On dirait une héroïne des années 1920. Isabelle Huppert, regard cerné de noir, cheveux crantés, bas du visage à demi caché par une fourrure, est le visage des César 2019. L'Académie a en effet choisi le visage de la star dans le film de Claude Chabrol, Violette Nozière, pour l'affiche de la 44e édition.

La cérémonie se tiendra le 22 février prochain, à la salle Pleyel, et sera retransmise sur Canal+. Kad Merad sera cette année le maître de cérémonie.

Prix d'interprétation à Cannes

Violette Nozière, sorti en 1978 est tiré de l'histoire vraie d'une jeune femme condamnée à mort pour avoir empoisonné son père. C'était là le début d'une longue collaboration entre Isabelle Huppert, alors âgée de 25 ans, et Claude Chabrol. Le rôle a valu à l'actrice un prix d'interprétation féminine à Cannes. Stéphane Audran a, elle, remporté le César de la meilleure actrice dans un second rôle.

En 1996, Isabelle Huppert a été récompensée par le César de la meilleure actrice pour La Cérémonie de Claude Chabrol. Sa performance dans Elle de Paul Verhoeven, pour lequel elle est nommée en 2017 aux Oscars et récompensée d'un Golden Globe, lui a valu en France un deuxième César de la meilleure actrice.

"Déjà plus de 40 ans de carrière et nous continuons de découvrir le naturel incroyable de son jeu, le caractère unique de chacune de ses performances ! Isabelle Huppert, image de l'incarnation, nous fait découvrir avec singularité l'univers des grands auteurs depuis des années", souligne l'académie des Cesar.

"Artiste à l'aura internationale", Isabelle Huppert a mis son talent au service des plus grands : "Claude Sautet, Michael Cimino, Andrzej Wajda, Bertrand Tavernier, Jean-Luc Godard, Marco Bellocchio, Hong Sangsoo, Michael Haneke...", ajoutent encore les organisateurs.

Magali Rangin avec AFP