BFMTV

Le dernier film de Jackie Chan, victime du coronavirus en Chine

Jackie Chan en mars dernier à Beijing. Il se rend à la conférence consultative politique du peuple chinois. -

Jackie Chan en mars dernier à Beijing. Il se rend à la conférence consultative politique du peuple chinois. - - Greg Baker - AFP

En raison de l'épidémie virale en Chine, la sortie de plusieurs blockbusters, dont celui de Jackie Chan, a été repoussée.

La ville de Pékin a annoncé ce jeudi 23 janvier l'annulation des très populaires festivités prévues à l'occasion du Nouvel an chinois, en raison de l'épidémie virale qui a déjà tué 17 personnes en Chine.

Les sorties cinématographiques du Nouvel an, qui auraient pu générer jusqu'à 1 milliard de dollars au box-office chinois, ont également été repoussées.

Divers blockbusters, comme les très attendus The Rescue de Dante Lam, consacré à une unité de garde-côtes chinois, et Vanguard, le nouveau Jackie Chan, sont décalés. Une nouvelle date de sortie sera communiquée prochainement pour ces films à très fort potentiel commercial.

Le congé du Nouvel an démarre vendredi pour une semaine. Les Pékinois se rassemblent habituellement à cette occasion par centaines de milliers dans des parcs pour assister aux traditionnelles danses du lion et du dragon. 

Des centaines de personnes contaminées

Le nouveau coronavirus apparu en Chine a fait à ce jour 17 morts et contaminé des centaines de personnes, selon un dernier bilan dont l'annonce relance les craintes de propagation alors que l'OMS pourrait décréter dans la journée une "urgence internationale".

Le nombre total de personnes contaminées s'élève à 444 dans la province de Hubei, épicentre de l'épidémie, ont précisé des responsables de cette province du centre de la Chine au cours d'une conférence presse télévisée.

Le virus de la famille du Sras, apparu le mois dernier dans la ville de Wuhan, a gagné plusieurs pays d'Asie et même les Etats-Unis, où un premier cas a été recensé.

Jérôme Lachasse avec AFP