BFMTV

Jude Law livre les secrets du jeune Dumbledore qu'il va incarner dans Les animaux fantastiques 2

Jude Law dans le rôle de Dumbledore, dans "Les animaux fantastiques 2".

Jude Law dans le rôle de Dumbledore, dans "Les animaux fantastiques 2". - Warner Bros.

Jude Law va se glisser dans la peau du sorcier imaginé par J.K. Rowling, dans le deuxième volet des Animaux fantastiques: Les crimes de Grindelwald, spin-off de Harry Potter.

Il a un été le "jeune pape", il va désormais incarner le "jeune Dumbledore". Ce qui le fait plutôt rire, Jude Law, puisqu'il a tout de même 45 ans. C'est du moins ce qu'il explique à Entertainment Weekly, sur ce rôle, qu'il va incarner dans Les animaux fantastiques: Les crimes de Grindelwald, en salles fin 2018.

"Je suis plutôt au milieu de la crise de milieu de vie, mais je suis content de m'accrocher à cela aussi longtemps que je peux", lance-t-il ainsi avec humour.

L'humour est d'ailleurs un important trait de caractère du personnage, décrit l'acteur. Et pour comprendre la personnalité de Dumbledore, Jude Law a eu droit à des cours particuliers de J.K. Rowling en personne.

"Quelque chose qui lui pèse sur le coeur"

"Elle m'a donné un très bon aperçu de la vie d'Albus et de qui il est et de ce qui se passe dans sa tête et dans son coeur et son monde pour cette histoire particulière."

Jude Law va donc camper un Dumbledore assez différents de ceux qu'ont joué Richard Harris puis Michael Gambon dans les films de la saga Harry Potter. Un Dumbledore qui a une "approche de la vie pleine de jeunesse et de gaité, mais qui a quelque chose qui lui pèse sur le coeur, dans son passé, qui sous-tend tout cela".

Interrogé sur l'homosexualité de Dumbledore, thème qui fait régulièrement polémique, Jude Law explique:

"Jo Rowling a révélé il y a quelques années que Dumbledore était gay. C'est une question que je lui ai posée et elle m'a confirmé, 'oui, il est gay'. Mais c'est un être humain et la sexualité n'est pas nécessairement ce qui le définit". Il a en effet été reproché à David Yates, qui réalise ce deuxième volet des Animaux fantastiques de ne pas mettre assez l'accent sur cet aspect du personnage.

"On ne va pas tout révéler d'un coup"

Jude Law souligne qu'il s'agit seulement du deuxième volet de la saga et J. K. Rowling qui scénarise les films "révèle ses personnages, les épluche petit à petit. On commence juste à découvrir Albus dans ce film, et beaucoup d'autres choses vont suivre. On en apprend un peu sur son passé au début du film. (...) Mais on ne va pas tout révéler d'un coup".

Et s'il partage l'affiche avec Johnny Depp (Grindelwald), Jude Law n'a aucune scène avec l'acteur américain. "Je ne l’ai pas encore rencontré lors des Animaux fantastiques 2. D’une certaine façon, ça colle à la relation des personnages, puisque cela fait des années qu’ils ne se sont pas vus."

M. R.