BFMTV

J'accuse: une salle de Poitiers déprogramme le film de Polanski

Jean Dujardin dans J'accuse

Jean Dujardin dans J'accuse - Gaumont

Cette déprogrammation se produit après une nouvelle accusation de viol visant le réalisateur Roman Polanski.

Le Théâtre Auditorium de Poitiers a annoncé ce mardi après-midi sa décision de déprogrammer J'Accuse de Roman Polanski, au cœur d'une polémique après une nouvelle accusation de viol visant le réalisateur français. 

"Sensible au trouble provoqué par les accusations portées contre l’auteur et convaincu de la nécessité de la mobilisation contre les violences faites aux femmes, le TAP a choisi dans un souci d’apaisement d’arrêter la programmation du film de Roman Polanski, J’accuse, à dater du mardi 26 novembre", peut-on lire sur la page Facebook de la salle de spectacle.

La collectivité Est Ensemble, qui regroupe neuf communes de Seine-Saint-Denis, avait décidé de déprogrammer le long-métrage sur l'affaire Dreyfus de ses six cinémas public. Une décision sur laquelle la collectivité était rapidement revenue après l'opposition de directeurs de cinéma et d'élus

Sorti le 13 novembre, J'accuse, avec Jean Dujardin, a pris la tête du box-office dès sa première semaine d'exploitation, avec 501.228 spectateurs. Il s'agit du meilleur démarrage de la carrière de Polanski, selon CBO Box Office. La Neuvième porte avait séduit 499.344 spectateurs la semaine de sa sortie en 1999. 

Jérôme Lachasse