BFMTV

INFOGRAPHIES. Au cinéma, après une semaine d'euphorie, les entrées en salles s'essoufflent

INFOGRAPHIES. Après une première semaine réussie, la réouverture des cinémas marquent le pas

INFOGRAPHIES. Après une première semaine réussie, la réouverture des cinémas marquent le pas - BFMTV

Entre la première et la deuxième semaine de réouverture des cinémas, le nombre d'entrées dans les salles a quasiment été divisé par deux.

Le 19 mai 2021, plus de six mois après leur fermeture, les cinémas ont rouvert leurs salles dans un climat de fête et d'effervescence. Sevrés de grand écran, les cinéphiles se sont rués dans les salles obscures. Ce mercredi-là, dans certains cinémas, le public faisait la queue pour accéder aux séances, soumises à des jauges de 35% de leur capacité. Deux semaines après, il est temps de faire un premier bilan.

Une première semaine réussie, une deuxième plus difficile

Si ce chiffre est impressionnant à première vue, il faut cependant le relativiser. La semaine de réouverture, entre le 19 et le 25 mai, 2,3 millions d'entrées ont été vendues en France. Un chiffre légèrement plus bas que la moyenne des 10 dernières années (2,8 millions sur la même période en général) mais une véritable prouesse quand on sait que les salles ne peuvent utiliser qu'un siège sur trois et que le couvre-feu à 21 heures les prive d'une séance.

Deux phénomènes expliquent que le public se soit à ce point précipité dans les cinémas: la durée exceptionnelle de la fermeture des salles, qui a attisé les frustrations, et surtout la météo, très mauvaise pour un mois de mai sur une large partie du pays. La deuxième semaine, du 26 mai au 1 juin, presque deux fois moins de spectateurs se sont rendus dans les salles (1,2 million) comme le montre l'infographie ci-dessous.

En plus du retour des beaux jours, qui a incité les gens à profiter des terrasses, un autre facteur peut expliquer cette baisse brutale du nombre de spectateurs: la "faiblesse" du catalogue actuellement proposé par les cinémas.

Les films à l'affiche pas très vendeurs?

Aucune grosse sortie n'a en effet accompagné la réouverture des salles si ce n'est Adieu Les Cons, sorti une première fois en octobre 2020, et qui avait attiré 719.000 spectateurs en une semaine. Depuis le 19 mai, le long-métrage multi-césarisé d'Albert Dupontel a généré 720.000 entrées supplémentaires: un succès notable mais loin d'être exceptionnel. A l'inverse, la comédie 30 jours max de Tarek Boudali, qui avait totalisé plus de 1,14 million d'entrées en octobre, n'a attiré que 120.000 spectateurs depuis le 19 mai.

Excepté 30 jours max et Adieu les cons, peu de longs-métrages français actuellement à l'affiche semblent en mesure de passer la barre du million de spectateurs. Du côté des films américains, l'offre est également très pauvre, se limitant à Tom & Jerry, dont les courses-poursuites dans un hôtel peinent à attirer les foules, et à la suite de Sans un bruit (le 16 juin). Aucun blockbuster de premier ordre ne sera à l'affiche avant le 23 juin et la sortie du nouveau Disney, Cruella. Une offre qui sera encore relativement limitée en juillet, avec à la sortie de Black Widow le 7 juillet, celle de Fast & Furious 9 le 14, et deThe Suicide Squad le 28. Cela présage un été compliqué pour les salles obscures.

À Paris, les entrées chutent de jour en jour

Si les chiffres quotidiens des entrées ne sont disponibles que pour la région parisienne, ils expriment tout de même le désintérêt progressif pour les films à l'affiche. Depuis le week-end de la Pentecôte, le nombre d'entrées diminue de jour en jour, quel que soit le long-métrage.

Quels sont les films qui ont attiré le plus de spectateurs depuis le 19 mai?

Sans surprise, la comédie d'Albert Dupontel est le film le plus vu depuis le 19 mai. L'adaptation du manga éponyme Demon Slayer est LA surprise de cette réouverture des salles, avec plus de 500.000 entrées en deux semaines. Les longs-métrages d'animation pour enfants Tom & Jerry, 100% loup et Les Bouchetrous cumulent à eux trois moins d'un demi-million d'entrées. Quant au film oscarisé de Florian Zeller, The Father, il a attiré 150.000 spectateurs en une semaine d'exploitation.

Envole-moi, avec le petit-fils de Jean-Paul Belmondo, Victor, a attiré un peu plus de 200.000 spectateurs, mais la comédie loufoque de Quentin Dupieux, Mandibules, n'a pu passer cette barre, avec 181.048 spectateurs.

Louis Tanca Journaliste BFMTV