BFMTV

Cannes 2015: Vice Versa, le nouveau bébé de Pixar présenté sur la Croisette

-

- - Capture d'écran - The Walt Disney Company

Le dernier film des studios Pixar a été présenté lundi lors du 68e Festival de Cannes, hors compétition. Derrière les personnages, on retrouve les voix de Charlotte Le Bon, Mélanie Laurent ou encore Pierre Niney.

Que peut-il bien se passer dans la tête d'une petite fille de 11 ans? C'est le scénario de Vice Versa, quinzième long-métrage des studios Pixar (Le monde de Nemo, WALL-E ou encore la trilogie Toy Story,) dévoilé lundi hors-compétition au Festival de Cannes.

C’est une équipe de choc qui a géré ce nouveau projet puisque le film est signé de Pete Docter (le réalisateur de Monstres Academy) et Ronaldo Del Carmen (le scénariste de Ratatouille). Cette fois-ci, le duo nous invite à percer le mystère de nos émotions en suivant Riley, qui vient de déménager et est en proie à une multitude de sentiments. Ses Emotions ont fort à faire pour l’aider à gérer au mieux cette nouvelle étape de sa vie. Ainsi, on fait la connaissance de Joie, Peur, Colère, Dégoût et Tristesse qui se baladent, mais aussi se perdent, dans l’inconscient, les souvenirs, l’imagination, la pensée et même les rêves de la fillette.

Pierre Niney, Charlotte Le Bon, Mélanie Laurent...

Carton d’ores et déjà annoncé, le casting français côté doublage réunit une belle équipe. Charlotte Le Bon (Joie), Mélanie Laurent (Dégoût), Pierre Niney (Peur, interprété par Xavier Dolan dans la version canadienne), Marilou Berry (Tristesse) et Gilles Lellouche (Colère) donnent de la voix pour ce film qui sortira dans nos salles le 17 juin 2015.

"J'avais l'impression d'entrer dans une famille que j'ai toujours regardé de l'extérieur en me disant 'c'est des génies, il y a des concepts tellement forts dans chaque film, c'est tellement fort visuellement'. L'interprétation est souvent impeccable, donc j'avais au peu la pression, j'avais un peu peur", a confié Pierre Niney à BFMTV.

Cette année ce ne sont pas un, mais deux films d’animation qui sont présentés sur la Croisette. En effet, le très attendu Petit Prince (l’adaptation de l’œuvre de Saint-Exupery) de Mark Osborne est lui aussi proposé hors compétition, catégorie dans laquelle les films d'animation restent souvent cantonnés.On se souvient par exemple que La petite sirène, Kung Fu Panda 2 ou Dragons 2 ont eu l’honneur d’une diffusion cannoise, mais toujours hors compétition.

En 2001, Shrek a réussi à passer les différentes étapes de sélection jusqu’à être en lice pour la Palme d’or, tout comme Persepolis six ans plus tard ou bien Dumbo et Peter Pan il y a plus de 60 ans! Il faudra par ailleurs attendre 2009 pour que, pour la première fois, un film d’animation ouvre le Festival. Il s’agissait du formidable Là-haut des studios Pixar, là encore projeté hors compétition.

Florian Lautré