BFMTV

Cannes 2015: Anaïs Demoustier, la nouvelle sensation du cinéma français

-

- - Loic Venance - AFP

Cette jeune femme talentueuse et au charme ravageur vient défendre sur la Croisette le dernier film de Valérie Donzelli, dont elle tient le rôle principal.

Anaïs Demoustier n’a que 27 ans mais elle est pourtant déjà l’une des valeurs sûres du cinéma français. Cette jeune femme au talent indéniable et au visage mutin tourne depuis de nombreuses années et peut fièrement se vanter d’avoir figuré aux génériques de films ayant rencontré un succès aussi bien public que critique. Ce printemps 2015, la comédienne continue son ascension fulgurante en présentant en compétition officielle un film au Festival de Cannes. Avec Marguerite et Julien, elle donne la réplique à Jérémie Elkaïm, sous la direction de l’âme-sœur cinématographique de ce dernier, Valérie Donzelli.

Pour son premier grand rôle en 2003, Anaïs débarque directement dans la cour des grands en rejoignant la distribution du Temps du loup de Michael Haneke, proposé cette année-là hors compétition sur la Croisette. Peu après, elle donne la réplique à Nathalie Baye et Christian Clavier dans la comédie Le prix à payer, puis à Miou-Miou et Charles Berling dans Les Murs Porteurs. En 2008, l’actrice partage l’affiche de La belle personne aux côtés d’autres acteurs qui explosaient à l'époque, Léa Seydoux et Louis Garrel. Elle obtient ensuite sa première nomination aux Césars dans la catégorie Meilleur espoir féminin grâce à sa participation dans Les Grandes Personnes avec Jean-Pierre Darroussin. En 2011, elle concourt à la même récompense suite à sa prestation dans D’amour et d’eau fraîche et joue dans Les Neiges du Kilimandjaro (présenté à Cannes dans la sélection Un certain regard) et Elles avec Juliette Binoche.

Mais c'est véritablement depuis cinq ans qu'Anaïs Demoustier est partout et multiplie les collaborations séduisantes. Elle effectue des choix de rôles intelligents et diversifiés, lui permettant de montrer toute l’étendue de son talent. Elle prête ses traits à une femme de chambre dans l'élégant et aérien Bird People et elle enchaîne en 2014 avec Une nouvelle amie de François Ozon, avec Romain Duris. Récemment, elle s'est prêtée au jeu de la confusion des sentiments dans le drôle et touchant A trois on y va et a joué les troubles-fête dans un couple en usant de son charme de femme-enfant dans Caprice.

En attendant de la retrouver sous la direction de Christophe Honoré dans Les malheurs de Sophie, Anaïs Demoustier est plus que jamais dans la course pour remporter la Palme d’or de ce 68ème Festival de Cannes avec Marguerite et Julien. Ecrit dans les années 70 par Jean Gruault pour François Truffaut, le long-métrage raconte l’histoire d’un amour incestueux entre un frère et une sœur dans la France d’Henri IV. Aussi à l’aise pour interpréter l’innocence de l'enfance que la gravité d'une adulte, Anaïs Demoustier captive l'attention et fascine grâce à son jeu honnête, simple et maîtrisé. Une future habituée de la Croisette? On l'espère!

Florian Lautré