BFMTV

Cannes: The Square, Palme d'or, un film sur "l'hypocrisie de notre mode de vie en Occident"

Le film satirique du Suédois Ruben Östlund a été récompensé ce dimanche lors de la cérémonie du 70e Festival de Cannes.

The Square, film satirique du Suédois Ruben Östlund, a remporté dimanche soir la Palme d'or du 70e festival de Cannes, a annoncé le jury présidé par le cinéaste espagnol Pedro Almodovar. Un long-métrage qui tourne en dérision le monde de l'art et les petites et grandes lâchetés des nantis cultivés face aux migrants, réfugiés, SDF. 

"C'est un film formidable et une équipe formidable. J'espère que nous pourrons travailler encore ensemble", a déclaré le réalisateur en recevant la récompense suprême, avant de faire pousser un cri de bonheur à l'assistance et au parterre de stars présents, selon une tradition suédoise.

Le réalisateur de Snow Therapy, prix du jury 2014 dans la section "Un certain regard", était pour la première fois en compétition.

Un film sur l'hypocrisie de notre mode de vie en Occident

Dans son film, Christian (l'acteur danois Claes Bang), conservateur d'un musée d'art contemporain, prépare une exposition sur la tolérance et la solidarité, mais se heurte à ses propres limites en la matière, lorsque son univers bascule avec le vol de son portable et de son portefeuille.

"Le film parle de l'hypocrisie de notre mode de vie en Occident. On se croit vertueux, on paye nos impôts mais il y a des choses qu'on ne veut pas voir", avait commenté l'acteur danois, lors de la conférence de presse. Avec le symbole du "Square", Östlund a voulu créer un espace qui rappelle l'importance des "valeurs humanistes, déconnectées du débat gauche/droite et des religions", avait-il expliqué.

Et s'il a choisi de situer son film dans le milieu de l'art c'est que ce réalisateur, qui se dit marxiste, le juge "bien trop distant de la vraie vie".

La vraie vie donne en tout cas lieu à une scène hilarante où, juste après une relation sexuelle, Christian tente d'empêcher sa partenaire d'un soir, une journaliste américaine (Elisabeth Moss), de s'emparer du préservatif qui vient d'être utilisé pour le jeter.

Nawal Bonnefoy avec AFP