BFMTV

C'est officiel: la 91e cérémonie des Oscars se passera d'animateur

Ryan Gosling et Emma Stone lors des Oscars 2017

Ryan Gosling et Emma Stone lors des Oscars 2017 - AFP

C'est la première fois en trente ans que la célèbre soirée hollywoodienne se déroulera sans animateur en titre. Une décision qui fait suite au retrait de Kevin Hart, pointé du doigt après l'exhumation d'anciens tweets jugés homophobes.

La cérémonie de remise des Oscars, soirée la plus suivie d'Hollywood, se déroulera le 24 février sans animateur en titre. Et ce, pour la première fois en trente ans, ont confirmé mardi les organisateurs.

Cette décision a été prise après le retrait, début décembre, de l'acteur et humoriste Kevin Hart à la suite d'une polémique sur de vieux tweets jugés homophobes.

"Les producteurs ont sagement décidé de ne pas avoir d'animateur et de revenir à la formule consistant à faire des présentateurs et des films les stars" de la soirée, a expliqué à des journalistes Karey Burke, présidente des productions ABC, la chaîne de télévision qui retransmettra la cérémonie.

L'Académie des arts et sciences du cinéma, qui organise les Oscars, a confirmé à l'AFP l'absence d'animateur pour cette 91e édition, sans plus de précisions.

Redonner du rythme à la soirée

Pour la première fois depuis 1989, il n'y aura donc aucun "Monsieur Loyal" pour débiter des plaisanteries et assurer les transitions entre les remises de statuettes. Ce rôle sera dévolu aux différentes vedettes se succédant sur scène pour lancer chacune des 24 catégories.

Parmi les personnalités attendues figurent donc des étoiles confirmées (Daniel Craig, Whoopi Goldberg, Jennifer Lopez, Charlize Theron), des super-héros Marvel (Chris Evans, Brie Larson), des futures stars (Amandla Stenberg, Tessa Thompson, Awkwafina et Constance Wu) et des humoristes (Tina Fey, Amy Poehler et Maya Rudolph). D'autres noms s'ajouteront à cette liste dans les prochaines semaines.

Pour Karey Burke, ce choix doit notamment permettre de redonner "du rythme" à un spectacle en perte d'audience et à le maintenir dans une durée acceptable: trois heures. L'an dernier, la cérémonie avait traîné en longueur, atteignant 3h53, et avait été suivie par seulement 26,5 millions de téléspectateurs, un score jugé catastrophique par les professionnels.

Certains d'entre eux estiment d'ailleurs que l'absence d'animateur unique est une bonne chose et permettra à cette cérémonie, bâtie sur le même format depuis 1953, de se renouveler.

Nawal Bonnefoy avec AFP