BFMTV

"50 nuances de Grey": 7 autres films qui ont fait surchauffer les salles de cinéma

Michael Douglas et Sharon Stone dans Basic Instinct.

Michael Douglas et Sharon Stone dans Basic Instinct. - Carolco Pictures, StudioCanal

Avant Cinquante nuances de Grey, qui s'annonce bien moins sulfureux que prévu, d'autres films ont causé l'émoi dans les salles obscures.

Habile campagne de communication, bouche à oreille, "fuites" orchestrées par la production... certains films sortent nimbés d'une aura sulfureuse qui attire les foules dans les cinémas. Parfois pour de mauvaises raisons.

Cinquante nuances de Grey a ainsi bénéficié du succès phénoménal du livre dont il est tiré, mais aussi d'images et d'informations distillées au compte-goutte. Voici sept films qui ont marqué l'histoire du cinéma et fait monter un peu la température dans les salles obscures.

> Emmanuelle

Emmanuelle a laissé pas mal de souvenirs émus et un fauteuil en rotin. Sorti en 1974, le film érotique avec l'actrice Sylvia Kristel a connu une belle carrière internationale. En France, il doit notamment son succès au décret de 1975, instaurant le classement X, et auquel Emmanuelle échappe. "Mélodie d'amour chante le coeur d'Emmanuelle, qui bat à coeur et à corps perdus", susurrait Pierre Bachelet dans la bande originale.

> Les valseuses

Le film de Bertrand Blier a été interdit aux moins de 18 ans à sa sortie en 1974. Bisexualité, prostitution, voyeurisme, fétichisme, triolisme, tous les ingrédients étaient réunis pour choquer la France pompidolienne. Sans parler du langage fleuri de Gérard Depardieu et Patrick Dewaere: "On n'est pas bien? Paisibles, à la fraîche, décontractés du gland. Et on bandera quand on aura envie de bander".

> Basic Instinct

Sexe, mensonges et pic à glace, tels sont les ingrédients du film de Paul Verhoeven. Sorti en 1992, il a été amputé aux Etats-Unis de certaines scènes de sexe. Les Européens, eux, ont eu la chance de voir la version intégrale.

Le film a lancé la carrière de Sharon Stone, à défaut du marché des petites culottes. La comédienne garde pourtant un souvenir amer de la fameuse scène. "Verhoeven m'a demandé de retirer ma petite culotte blanche car on la voyait à la caméra mais il m'a promis qu'on ne verrait rien au final. (...) Quand j'ai vu la séquence, je me suis sentie trahie. Je me suis levée et je l'ai giflé".

> L'amant

En 1992, Jean-Jacques Annaud adapte le roman de Marguerite Duras, L'amant. Le réalisateur et l'écrivain se sont disputé pendant le tournage. Une rumeur a également couru quant aux scènes de sexe, qui n'auraient pas été simulées. Jane March, la jeune héroïne du film, a reproché à Jean-Jacques Annaud de n'avoir pas vraiment démenti. "Partout où j'allais dans le monde, la rumeur me suivait", a expliqué l'actrice. Jane March a d'ailleurs eu une carrière un peu décevante, dont l'apogée est un film avec Bruce Willis, à l'époque où il avait encore des cheveux.

> Romance

Le titre du film, barré d'un grand X rouge, annonçait la couleur. Le film de Catherine Breillat, en 1999, raconte l'histoire d'une jeune femme tiraillée entre sexe et sentiments. Le mélange entre acteurs du cinéma classique et acteurs de films porno, comme Rocco Siffredi, a créé une certaine confusion. D'autant que les versions de Caroline Ducey et Rocco Siffredi divergent sur la véracité des scènes de sexe.

> Eyes Wide Shut

Bien avant le Carlton de Lille, le thème des orgies a inspiré Stanley Kubrick en 1999. La scène d'orgie avec masques vénitiens modifiée par la Warner Bros pour échapper à la classification X aux Etats-Unis, ainsi que les difficultés que traversaient le couple Tom Cruise-Nicole Kidman, ont participé à la réputation sulfureuse du film.

> Nymphomaniac

Entre les détails confiés par les acteurs (Shia LaBeouf a dit avoir envoyé une photo de son pénis, ainsi qu'une sex tape pour obtenir le rôle), l'interdiction (moins de 16 ans pour le volume 1 et moins de 18 ans pour le volume 2), sans parler des scènes très explicites, doublées partiellement par des acteurs porno et des affiches montrant les acteurs en plein orgasme... le film de Lars von Trier sorti en 2013 a beaucoup fait parler au moment de sa sortie. 

Magali Rangin