BFMTV

Bienvenue chez les Ch'tis: Michel Galabru a accepté de faire le film pour l'argent

Michel Galabru, le 17 juin 2013

Michel Galabru, le 17 juin 2013 - Anne-Chritine Poujoulat - AFP

Le comédien a avoué avoir d'abord refusé de jouer dans la comédie à succès de Dany Boon avant de revenir sur sa décision, une fois son cachet doublé.

À l'occasion de la sortie en salles du film d'animation Hôtel Transylvanie 2, Michel Gababru - qui double le personnage de Vlad - s'est confié dans Le Figaro.

L'acteur de 92 ans a notamment fait une déclaration étonnante concernant son rôle dans Bienvenue chez les Ch'tis, la comédie de Dany Boon qui avait rassemblé près de 20,5 millions de spectateurs en 2008. "On m'avait demandé si je voulais tourner un jour. J'avais refusé. J'ai dit à Dany Boon que jouer une journée ne m'intéressait pas. On m'a à nouveau téléphoné. Boon a insisté et a doublé mon cachet. On m'a donné un bon salaire, très intéressant", a-t-il confessé avant d'ajouter "et ils m'ont trouvé cette réplique à la con" ("C'est le nord!", NDLR).

"Je touche environ 2.500€ par mois"

Des déclarations qui rappellent celles que Michel Galabru avait eu au micro de RTL le mois dernier. Le comédien, à la popularité intacte et à la filmographie infinie, avait effectivement expliqué être "obligé de continuer", faute "d'autres ressources". "Il y a des moments de grande inquiétude parce qu'on oublie toujours que la moitié des gains part aux impôts", avait-il poursuivi.

Des propos que Michel Galabru a réitérés avec nos confrères cette semaine. "Je tourne dans ce qu'on me donne. Donnez-moi quelque chose de mieux, je le ferai, a-t-il déclaré. Je touche 2.500€ par mois, quelque chose comme ça. Et j'ai toujours des frais, mes petits-enfants notamment. J'ai tout payé pour mes gamins, leurs études, leurs mariages..."

L'acteur semble toutefois avoir trouvé la solution. "Je me suis écrit un petit one-man-show dont la tournée me fait vivre, mais on ne me propose rien d'extraordinaire. J'ai donc trouvé ce travail qui me rapporte énormément. J'aurais dû avoir cette idée plus tôt", a-t-il conclu.