BFMTV

Aya Nakamura dénonce le "blackface" dont elle est victime

Aya Nakamura

Aya Nakamura - Valery Hache / AFP

La chanteuse s'insurge contre la photo d'une internaute qui, pour l'imiter, a recouvert son visage d'un maquillage noir.

Nouvelle polémique autour du blackface. Cette fois, c'est la chanteuse Aya Nakamura qui dénonce le déguisement d'une internaute, grimée en Noire pour l'imiter. "Cette personne est déguisée en moi... d'après elle!" a-t-elle tweeté, dimanche, relayant un cliché que la jeune fille a publié sur Instagram en novembre. Sur la photo, elle porte une perruque bleue et un maquillage noir sur la totalité du visage. 

L'internaute a également publié une vidéo dans laquelle elle reprend Djadja, tube d'Aya Nakamura, en arborant le même accoutrement. Le court clip a été partagé par une internaute: "Tu ne peux pas faire ça, c'est blessant, humiliant et raciste, des gens sont morts à cause de ça", écrit-elle, avant de conclure par le hashtag "#blackface". Un message qu'Aya Nakamura a retweeté. 

Le cliché polémique
Le cliché polémique © Capture d'écran Instagram

D'après des captures d'écran partagées par des internautes, le compte de la jeune fille aurait été suspendu par Instagram. Si c'est le cas, la sanction a été brève: ses photos sont accessibles ce mardi. Dans une vidéo qui circule sur Twitter, la jeune fille se défend, en cherchant de nouveau à faire de l'humour, de toute intention raciste.

Un rappel à l'esclavage

Le "blackface", action de se maquiller pour ressembler à une personne de couleur, fait régulièrement polémique. Car cette pratique est chargée d'une histoire tout sauf légère: "Les spectacles de blackface ont été créés à l’époque de la traite transatlantique par des hommes blancs désireux de se moquer des esclaves", expliquait le Cran (conseil représentatif des associations noires de France) fin 2016. En décembre 2017, Antoine Griezmann s'était retrouvé sous le feu des critiques pour s'être déguisé en basketteur noir des années 1980. 

B.P.