BFMTV

Après un piratage, Sony Music annonce la mort de Britney Spears

Britney Spears sur scène au Staples Center à Los Angeles, le 2 décembre 2016

Britney Spears sur scène au Staples Center à Los Angeles, le 2 décembre 2016 - Kevin Winter - Getty Images North America - AFP

Le compte officiel Twitter de la maison de disques Sony Music a annoncé la mort de la chanteuse américaine ce lundi 26 décembre.

Quelques heures après la mort de George Michael, la rumeur de la disparition d'une autre star de la musique a affolé les réseaux sociaux ce lundi 26 décembre. Le compte officiel Twitter de Sony Music a ainsi annoncé la mort de la popstar Britney Spears. Une information démentie après de longues minutes à la suite d'un piratage de mauvais goût.

Plus de 30 minutes après la publication du message "Britney Spears est morte dans un accident #RIPBritney", la maison de disques Sony Music a supprimé la publication avant d'expliquer aux fans que son compte avait été piraté. "Nous avons vu une nouvelle adresse IP se connecter sur notre compte il y a quelques minutes et le tweet a été posté par une nouvelle adresse IP. Donc Britney Spears est toujours en vie".

-
- © -

Jack Black et Barack Obama également annoncés morts

Si les messages de la maison de disques ont aussitôt rassuré les fans de la star (qui n'a pas commenté ce piratage), ce n'est ni la première fois que la chanteuse américaine est victime d'une telle rumeur, ni bien sûr la première fois que des comptes officiels sont piratés dans le seul but de propager ce genre d'informations à fort potentiel viral.

En juin dernier, un hacker était par exemple parvenu à pirater le compte officiel du groupe Teenage D pour annoncer la mort de son chanteur, le comédien Jack Black. Le "pirate" en questions avait alors expliqué avoir agi ainsi simplement pour s'amuser, trouvant son initiative "très drôle".

En juillet 2011, c'est l'un des comptes officiels de Fox News qui avait été victime d'un groupe de hackers se faisant appeler Script Kiddies. Ce dernier s'était alors servi du compte Twitter de la chaîne américaine pour annoncer l'assassinat de Barack Obama.

Fabien Morin