BFMTV

Amal Clooney s'attaque à Daesh

Amal Clooney, le 12 septembre 2016

Amal Clooney, le 12 septembre 2016 - Bernd Weisbrod - dpa - AFP

L’épouse de George Cloo­ney, avocate de profession, s'apprête à défendre en justice une ancienne esclave sexuelle de Daesh.

Amal Clooney s'engage à nouveau. Celle qui fut l’avo­cate de Julian Assange ou d’un jour­na­liste de la chaîne Al Jaazeera retenu en Egypte, s'apprête à reprendre un dossier sensible: le cas de Nadia Murad.

La jeune femme de 23 ans a été une esclave sexuelle du groupe jihadiste Daesh (l'acronyme en arabe de l'Etat islamique). Désormais libre, elle vit en Allemagne en compagnie de ses deux sœurs.

"Avec George, nous sommes conscients du risque"

La décision d'Amal ne ravit pas franchement son mari, George Clooney. Ce dernier craint pour la sécurité de sa femme. Malgré tout, Amal compte bien aller au bout de son engagement.

"Avec George, nous en avons discuté et nous sommes conscients du risque, bien sûr. George a rencontré Nadia et je pense qu’il a changé d’avis et qu’il a compris. C’est mon travail. Ce n’est pas une blague, c’est Daesh. Mais je ne pense pas que quiconque puisse se sentir courageux en comparaison avec ce que Nadia a fait", a-t-elle confié à la chaîne NBC.

Nadia Murad nommée ambassadrice de l'ONU

Vendredi dernier, la jeune Irakienne a été nommée ambassadrice de l'ONU pour la dignité des victimes du trafic d'êtres humains. En tant qu'ambassadrice de bonne volonté de l'ONU, elle va s'efforcer de faire connaître le sort des victimes du trafic d'êtres humains, en particulier les réfugiés, les femmes et les filles. 

R.I