BFMTV

Algérie: une salle de cinéma ferme à cause des "scènes indécentes" d'un film avec Pamela Anderson

Pamela Anderson le 16 juin 2017 à Monaco.

Pamela Anderson le 16 juin 2017 à Monaco. - Valéry Hache - AFP

Le cinéma restera fermé pendant un mois.

Diffusé pendant le Ramadan, un film avec Pamela Anderson a suscité la polémique en Algérie avant d'être interdit par le ministère de la Culture, rapporte Franceinfo. Le film en question est ... Borat, une comédie à succès sortie en 2006.

Les journaux conservateurs algériens et le ministère de la Culture, ont ainsi dénoncé la projection en plein ramadan, un vendredi qui plus est, de ce faux documentaire aux "scènes indécentes" où Sacha Baron Cohen traverse les Etats-Unis pour épouser "l’actrice porno américaine (sic)" Pamela Anderson.

"Vous osez invoquer l’indécence de certaines scènes..."

La salle de cinéma Mohamed Zinet, située à Alger, restera donc fermée pendant un mois. Si certains médias ont applaudi la décision du ministère, d'autres se sont insurgés, jugeant cette pratique "injustifiée d’autant que la télévision publique algérienne a diffusé par le passé une série dans laquelle l’actrice américano-canadienne avait le premier rôle".

Sur son compte Facebook, la réalisatrice Sofia Djama a écrit quant à elle un long message dans lequel elle apostrophe le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi:

"Il parait que vous êtes le ministre de la Culture et vous fermez une salle de cinéma. Vous avez en effet l'argument de la légalité et le respect des droits de diffusion, mais vous y ajoutez un commentaire inutile pour nous, mais audible pour les conservateurs et les islamistes, vous osez invoquer l’indécence de certaines scènes en ce sacré mois de Ramadhan pour justifier la fermeture, ça c'est vulgaire et indécent puisque vous pouviez vous contenter de la loi".

Borat: Leçons culturelles sur l'Amérique au profit glorieuse nation Kazakhstan, réalisé par Larry Charles, a révélé au monde entier Sacha Baron Cohen et a récolté en 2006 plus de 260 millions de dollars au box-office mondial. 

Jérôme Lachasse