BFMTV

Accusé d'homophobie, Jean-Claude Van Damme répond :"Je n'ai rien contre les homosexuels"

Jean-Claude Van Damme

Jean-Claude Van Damme - Capture d'écran CNEWS

L'acteur belge, dont les propos tenus dans ONPC samedi font l'objet d'une vive polémique et de nombreux signalements au CSA, estime qu'on "ne peut plus s'amuser à la télé" et ne rien avoir "contre les homos".

Cible de critiques après son passage samedi sur le plateau d'ONPC, Jean-Claude Van Damme a réagi dans un entretien diffusé ce mardi sur CNEWS. L'acteur belge est au centre d'une vive polémique après des propos jugés homophobes qu'il a tenus sur France 2 face à Marlène Schiappa, la secrétaire d’État en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes. En cause notamment, cette phrase: "Les hommes se marient, les femmes se marient, les chiens se marient... Tout le monde se marie et tout le monde divorce!". 

"On veut peut-être me faire du mal"

"Ils n'ont rien compris. On ne peut plus s'amuser à la télé", a répondu, agacé, JCVD. "J'ai rien contre les homos. J'ai rien contre les femmes. J'ai sûrement rien contre les chiens. Donc, ne vous inquiétez pas. La vie est belle. Toutes ces rumeurs, ce sont des choses qu'on crée à la télé. On veut peut-être me faire du mal. Je ne sais pas ce qu'il se passe."

Lunettes de soleil sur le nez et un chien sur les genoux, le comédien a poursuivi sa justification, et assuré avoir "un cousin homosexuel", et "plein de gens" autour de lui qui le sont également.

"On parle de mariage. Et de divorce. Et de mariage. J'ai conclu: tout le monde se marie. Tout le monde divorce. C'est tout ce que j'ai dit. Je n'ai jamais dit que je suis contre les homosexuels", a-t-il ajouté.

"Les gens sont méchants"

A la suite de cette séquence, le CSA a été saisi après avoir reçu "une vingtaine de signalements de la part des téléspectateurs", tandis que de nombreuses réactions indignées, dont celle de l'association Stop Homophobie, ont été partagées sur les réseaux sociaux. Pas de quoi, pourtant, inquiéter Jean-Claude Van Damme.

"Ils pensent ce qu'ils veulent. Je les emmerde. J'adore tout le monde. Je suis un être humain qui donne la liberté à tout le monde de faire ce qu'ils font (...) Le mot "homophobique", je ne sais même pas ce que ça veut dire", a-t-il expliqué. "Les gens sont méchants de dire que je suis un garçon qui n'aime pas les homosexuels, moi qui aime tout. C'est triste. Je n'ai rien à prouver, mais c'est bien que je le dise au moins, et avec sincérité".

N.B.