BFMTV

Jean-Claude Van Damme: une nouvelle série pour "sauver sa carrière"

Jean-Claude Van Damme à la première de "The Expendables 2" à Hollywood en 2012

Jean-Claude Van Damme à la première de "The Expendables 2" à Hollywood en 2012 - Jason Merritt - Getty Images North America - AFP

Avec Jean-Claude Van Johnson, sa série humoristique qu'il présente ce mardi soir au Grand Rex à Paris, l'acteur souhaite donner un nouveau souffle à sa filmographie.

L'acteur belge Jean-Claude Van Damme est au Grand Rex à Paris ce mardi soir pour la première mondiale de sa série Jean-Claude Van Johnson. La star de films d'action de 57 ans, qui ne connaît plus le même succès que dans les années 1990, s'est confiée avec franchise avant cet événement. Jean-Claude Van Damme a déclaré espérer que le programme, diffusé dès ce vendredi sur Amazon Prime, lui permettra de "sauver (sa) carrière":

"Je voulais vraiment faire de la télévision, j'étais devenu un acteur de vidéo à la demande... je ne fais plus de cinéma", a-t-il confié. "La télé pouvait peut-être sauver ma carrière, grâce à l'exposition mondiale qu'elle permet."

Le comédien réfléchissait depuis "neuf ou dix ans" à travailler pour la télévision et à une idée de série: "Si Brad Pitt veut faire de la télé, il n'a qu'à lever la main et on lui offre un rôle", déclare-t-il. "Pour moi, cela a pris du temps". 

"Je suis bon acteur"

Dans Jean-Claude Van Johnson, qu'il qualifie de "burlesque, clownesque", l'acteur joue son propre rôle. Il est Jean-Claude Van Damme, star de films d'action qui cache une carrière parallèle d'agent secret (sous le nom de "Jean-Claude Van Johnson") qu'il doit réactiver.

"Il y a environ quatre ans, j'essayais de me lancer et (le producteur) Scott Free a aimé mon concept et il a appelé ces génies!" raconte-t-il en désignant Dave Callaham, scénariste (Expandables, Godzilla) et Peter Atencio, réalisateur.

Interrogé sur les raisons qui l'ont poussé à jouer cette caricature de lui-même, il a répondu: "C'est difficile de se moquer de soi-même mais comme je suis un bon acteur... alors pourquoi pas?"

B.P. avec AFP