BFM Paris

Soirée test en discothèque: comment va se dérouler l'expérimentation à Paris

Deux clubs parisiens vont accueillir une soirée test samedi 26 juin avant la grande réouverture des discothèques le 9 juillet prochain. Pour s’inscrire, il faut néanmoins remplir deux conditions.

Sans masque et sans distanciation. Une expérimentation de soirée en boîte de nuit est prévue samedi à Paris. Ce test va se dérouler de 23h à 6h dans les salles de deux clubs parisiens: le Cabaret Sauvage et la Machine du Moulin Rouge.

En tout, 4400 personnes, âgées de 18 à 49 ans et complètement vaccinées, seront retenues, mais seule la moitié d’entre elles passeront la soirée en discothèque. L’intérêt de mettre en place un groupe contrôle qui ne participe pas à la soirée-test est d’évaluer si les boîtes de nuits sont des lieux plus propices aux contaminations.

Un groupe participant et un groupe contrôle

"Si on répond aux critères, on va pouvoir s’enregistrer et choisir un créneau horaire pour réaliser un PCR", détaille Jeanne Goupil, docteur au service des Maladies Infectieuses et Tropicales à l’hôpital Avicenne. Ce test devra être réalisé soit au Cabaret Sauvage ou à la Machine et "le samedi, on recevra un message pour savoir si on est attribué dans le groupe qui va à la soirée ou dans le groupe contrôle."

Méniane Azaiche, directeur du Cabaret Sauvage, est très optimiste à l’approche de cette soirée test. Jusqu’ici, les clubs, fermés depuis plus de 15 mois n’avaient aucune perspective. "Si on sait qu’on était fermés pour l’intérêt général, on va mieux le supporter que de rester dans le flou." Les résultats de cette soirée-test sont attendus d’ici la fin du mois de juillet.

Évaluer les risques avant la réouverture

Cette soirée test permettra de donner une idée des risques de transmission du Covid-19 en boîte de nuit, alors que ces établissements doivent rouvrir le 9 juillet en France, avec quelques contraintes sanitaires.

Le pass sanitaire, à savoir soit un certificat de vaccination complète, soit un test PCR ou antigénique négatif datant de moins de 48h ou soit un test positif daté d'il y a plus de deux semaines ou moins de six mois, sera exigé pour rentrer en club. La jauge de ces établissements sera réduite à 75% de leur capacité initiale et le port du masque n'y sera pas obligatoire, mais recommandé.

Margot Hutton