BFM Paris

Seine-Saint-Denis: un lycéen poignarde un autre élève en classe

Photo d'illustration

Photo d'illustration - BFM Paris

Un élève de première du lycée Paul-Éluard, à Saint-Denis, a poignardé l'un de ses camarades de classe ce mercredi matin.

Un élève du lycée Paul-Éluard de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a poignardé un de ses camarades ce mercredi matin dans une salle de classe, rapporte le rectorat de l'académie de Créteil à France Bleu Paris. Les raisons du geste du lycéen, qui étudie en première technologique, ne sont pas encore connues.

L'élève poignardé, âgé de 16 ans a été transporté à l'hôpital, mais son pronostic vital n'est pas engagé. Des policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) se sont rendus dans l'établissement pour interpeller l'auteur présumé des faits, âgé de 20 ans.

L'agresseur "a voulu se venger"

Les deux lycéens sont scolarisés dans la même classe de Première technologique dans ce lycée où les cours ont été "suspendus par la direction" après l'agression, a indiqué à l'AFP un parent d'élève, Eric Delion.

L'agresseur, "victime de harcèlement", "a voulu se venger": "Il a posté une vidéo sur les réseaux en indiquant qu'il allait en découdre", a-t-il ajouté, précisant que la victime a été "touchée à l'abdomen". Selon lui, "c'est un camarade de classe qui a fait le point de contention".

Déjà une bagarre à l'extérieur

"On a la crainte d'un match retour", s'est inquiété le parent d'élève. Sur place, les enseignants ont lancé "un appel au calme". Pour Jérôme Martin, professeur de français depuis six ans dans cet établissement qui connaît régulièrement des épisodes de violence, "la rentrée a été catastrophique".

"Vous vous rendez compte qu'on n'a pas d'infirmiers et que c'est un gamin qui a dû faire le point de contention! Il faut attendre qu'un élève soit agressé pour qu'on soit écouté", a-t-il regretté.

"Ce sont des élèves qui sont déjà battus à l'extérieur. L'école n'est plus un sanctuaire", a par ailleurs commenté un enseignant d'histoire-géographie, sous-couvert d'anonymat.

Les enseignants ont décidé de "debrayer"

Une cellule d'écoute psychologique a été déployée par le rectorat de Créteil et la quasi-totalité des élèves de la classe et des assistants d'éducation ont été pris en charge. Les enseignants du lycée ont décidé de "débrayer" et de cesser les cours, selon le rectorat.

Valerie Pecresse, la présidente de la Région Île-de-France s’est rendue ce matin au lycée Paul-Éluard suite à cette agression, a appris BFM Paris. Elle a rencontré les enseignants. Ces derniers demandent plus d’adultes dans l’établissement au rectorat et à la région. La brigade régionale de sécurité des lycées restera à Paul-Éluard.

Le lycée a déjà connu plusieurs épisodes de violences

Le lycée Paul-Eluard de Saint-Denis a déjà connu par le passé plusieurs épisodes de violences. En avril 2018, plusieurs centaines d'enseignants et de parents s'étaient rassemblés sur le parvis pour "dire stop à la violence".

Cette agression intervient quelques jours après une "Marche contre l'oubli, pour la jeunesse et l'éducation" organisée à Pantin en mémoire d'une directrice d'école qui s'était suicidée, mais aussi de deux lycéens scolarisés à Aubervilliers, tués en 2019 dans des rixes.

En octobre, Kewi, 15 ans, avait été tué en marge d'un cours d'EPS aux Lilas. Quelques semaines plus tards, Djadje Traore, 19 ans, avait lui été assassiné en bas de son immeuble à Saint-Ouen.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions