BFM Paris

Saint-Ouen: ce que l'on sait sur la fusillade qui a fait deux morts de 17 et 25 ans

L'homme était "très défavorablement" connu des services de police

L'homme était "très défavorablement" connu des services de police - -

Deux jeunes de 17 et 25 ans sont morts dans la nuit de lundi à mardi. Un troisième, âgé de seulement 16 ans, a été gravement blessé aux jambes. Une enquête est en cours.

Deux jeunes hommes âgés de 17 et 25 ans sont morts dans la nuit de lundi à mardi au cours d'une fusillade survenue à la cité Soubise de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis.

Alertée par des coups de feu et un appel d'urgence, la brigade anti-criminalité est arrivée sur place peu après minuit. Elle a alors découvert un jeune homme gravement blessé à la jambe ainsi que les deux victimes, tuées par balles, dans une cave du même immeuble.

>Qui étaient les victimes?

Les deux individus retrouvés par la police dans une cave sont morts des suites de blessures par balles, touchés au thorax, selon des sources concordantes à BFMTV. Tous deux étaient connus des services de police.

La plus jeune des victimes, Tidiane B., était âgée de 17 ans, possédait douze mentions au traitement des antécédents judiciaires pour trafic, usage, détention et transport de stupéfiants.

L'autre victime, Sofiane M., était âgée de 25 ans et était connu pour des faits d'usage et de détention de stupéfiants. Dans la commune, il était aussi connu pour son engagement, il faisait partie d'une association pour venir en aide aux jeunes. Durant la campagne des municipales, il s'était engagé aux côtés du candidat LFI, rallié à l'ancienne maire PCF Jacqueline Rouillon. Dans Le Parisien, celle-ci décrit un jeune homme "adorable", "très présent dans la vie locale".

>Un jeune de 16 ans blessé

Outre les deux jeunes hommes tués, la fusillade de Saint-Ouen a fait un blessé grave du nom de Reda B. Agé de 16 ans, il s'agit de l'adolescent retrouvé devant l'immeuble par les policiers lors de leur arrivée sur le lieu de la fusillade. Il a notamment indiqué aux forces de l'ordre que deux personnes se trouvaient dans la cave.

Grièvement touché par balles aux jambes, il a été admis à l'hôpital Bichat dans la nuit et a depuis été placé en garde à vue. Lui aussi était connu des services de police pour usage de stupéfiants.

>Deux gardes à vue toujours en cours

Douze personnes ont été interpellées à la suite de la fusillade. Ce mercredi matin, deux personnes sont toujours en garde à vue, un majeur et un mineur, ont indiqué des sources concordantes à BFMTV. Ces gardes à vue ont été prolongées. S'agissant de faits commis en bande organisées, les gardes à vues des deux individus peuvent durer jusqu'à 96 heures.

>La thèse du règlement de compte privilégiée

L'enquête sur la mort des deux jeunes hommes a été confiée à la Brigade criminelle de Paris. Pour l'heure, les enquêteurs privilégient un drame lié au trafic de stupéfiants et aux tensions entre dealers, qui se sont accrues dans à la cité Soubise depuis le déconfinement.

"C'est de pire en pire, a notamment confié une habitante du quartier à BFMTV, qui assure avoir aujourd'hui "peur des balles".

Plusieurs pistes sont pour le moment envisagées, à savoir un achat de stupéfiants ayant tourné au réglement de comptes ou une expédition punitive préparée à l'avance. Ce double homicide pourrait également être lié à une autre fusillade survenue en juillet dernier, au cours de laquelle un homme de 34 ans avait été blessé par balles dans le dos dans cette même cité Soubise.

>Le maire de Saint-Ouen va "mettre les moyens"

En déplacement sur les lieux du drame mardi, le nouveau maire de Saint-Ouen Karim Bouamrane a assuré qu'il refusait de baisser les bras face aux trafics qui s'agrave dans les quartiers sensibles de sa ville.

"C'est la raison pour laquelle j'ai été élu pour palier ça, pour qu'il y ait une réappropriation de l'espace public", a déclaré l'édile.

L'élu a également promis de "mettre les moyens sur le plan économique, financier, politique" pour faire cesser ce type de rixes à Saint-Ouen.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions