BFM Paris

Régionales: Pécresse veut faire de l'Ile-de-France la "première région française du vélo"

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse à Juvisy-sur-Orge (Essonne) le 29 avril 2021 - image d'illustration

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse à Juvisy-sur-Orge (Essonne) le 29 avril 2021 - image d'illustration - Ludovic MARIN © 2019 AFP

"Face à l'échec du Vélib'" parisien, la présidente sortante de l'IDF veut doubler les Véligo franciliens en circulation.

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France (Libres!), candidate à sa réélection aux Régionales de juin, ambitionne de faire de l'IDF "la première région française du vélo", grâce au développement des vélos électriques et des pistes cyclabes en grande partie financées par la région.

Cette proposition fait partie de celles que Valérie Pécresse a présentées ce mardi au cours d'un conférence de presse, pour "une région nature, propre et zéro carbone" qu'elle avait déjà défendue en officialisant sa candidature le 28 avril.

"Face à l'échec du Vélib'" parisien, la présidente sortante de l'IDF veut doubler les Véligo franciliens en circulation, poursuivre la prime régionale de 500 euros pour l'achat d'un vélo électrique. Elle promet de soutenir le "RER Vélo", avec "680 km de pistes cyclabes financés à 60% par la Région".

"Objectif de zéro carbone, zéro particule"

Autres propositions: l'équipement de "100% des gares et lycées en parkings vélo", "l'aide à la conversion électrique des vélos avec un chèque 'retrofit'".

Affichant un "objectif de zéro carbone, zéro particule", Valérie Pécresse propose une aide de 6.000 Euros pour l'achat d'un véhicule propre pour ceux qui travaillent dans la zone à faible émission (zone métropolitaine) ou pour la conversion d'une voiture thermique et voiture propre. "17.000 bornes de recharges" seront installées pour la voiture électrique.

Est également prévue une aide de 1.000 euros pour les particuliers qui changent leur chaudière au fuel ou charbon. "100% des écoles seront équipées de purificateurs d'air".

Les lycées approvisionnés en produits locaux et bio

Pour "une alimentation saine et locale", "100% des lycées seront approvisionnés en produits locaux et bio", et un quart des surfaces agricoles seront "bio". L'objectif est "100% de villes sans pesticides".

Par ailleurs, des déchetteries seront ouvertes "à moins de 15 minutes des grands chantiers", avec "triplement des amendes pour les contrevenants".

Pour lutter contre le bruit, 500.000 euros seront consacrés à l'insonorisation des écoles et des crèches à proximité des aéroports.

Autres propositions: création en ville de 100 îlots de fraîcheur végétalisés, plantation de 1000 km de haies, création de quatre réserves naturelles supplémentaires, dépollution de l'air intérieur dans le métro, 100% de bus propres, premières lignes de navettes autonomes électrique en ville.

A.F avec AFP