BFM Paris

Ile-de-France: le directeur de l’AP-HP prévoit l’occupation de "70 à 90%" des lits de réanimation fin octobre

Personnel soignant dans un hôpital de Saint-Denis, le 17 juillet 2020

Personnel soignant dans un hôpital de Saint-Denis, le 17 juillet 2020 - JOEL SAGET / AFP

Dans une interview donnée au Parisien, le directeur de l'AP-HP Martin Hirsch alerte sur une explosion "inéluctable" du nombre de patients Covid dans les services de réanimation d'ici le 24 octobre.

Alors que le nombre de contaminations au coronavirus augmente à Paris et dans toute l'Ile-de-France, la situation se dégrade sans surprise dans les hôpitaux de la région. Au regard des indicateurs actuels de suivi de l'épidémie, "aux alentours du 24 octobre, il y aura au minimum entre 800 et 1000 patients Covid dans les services de réanimation" franciliens, alerte ce mardi Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP, dans une interview au Parisien. Soit "70 à 90% de nos capacités actuelles", précise-t-il.

Pour le directeur de l'AP-HP, cet afflux dans les services de réanimation "est inéluctable". "La situation est grave", ajoute-t-il, précisant qu'environ "20% des interventions non prioritaires sont en cours de déprogrammation" dans les 39 hôpitaux du groupement.

Il faut "20% de contacts sociaux en moins"

Pour tenter de ne pas aggraver la situation à venir dans les services de réanimation et d'éviter de "faire un choix entre les patients", "c'est aujourd'hui qu'il faut agir", assure Martin Hirsch, qui préconise une "politique bien plus systématique de télétravail" au sein des entreprises. Mais aussi et surtout une diminution significative des interractions sociales des Franciliens.

"Nous devons − vous, moi, tout le monde − avoir 20 % de contacts sociaux en moins", explique-t-il dans les colonnes du Parisien.

Une recommandation qui vise particulièrement les populations les plus jeunes, chez qui le taux d'incidence du Covid-19 explose. Lundi, le directeur de l'Agence régionale de Santé d'Ile-de-France Aurélien Rousseau indiquait que ce taux grimpait à plus de 800 cas positifs pour 100.000 habitants à Paris chez les 20-30 ans.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions