BFM Paris

Plus verts, plus authentiques...ce que veulent les Parisiens pour les Champs-Élysées

Le Comité des Champs-Élysées souhaite redessiner l'avenue pour attirer plus de parisiens.

Le Comité des Champs-Élysées souhaite redessiner l'avenue pour attirer plus de parisiens. - PCA-STREAM

Après avoir recueilli l'avis de près de 100.000 Parisiens et Franciliens, le comité des Champs-Élysées dévoile les résultats de la consultation sur l'avenir de la célèbre avenue.

De moins en moins fréquentés par les Parisiens, les Champs-Élysées veulent à nouveau séduire. Si l'artère mythique de Paris est fréquentée par 100.000 piétons par jour, seulement 5% d'entre eux viennent de la Ville Lumière. Pour y remédier, le comité des Champs-Elysées a lancé une grande consultation au mois de février. Les résultats sont dévoilés ce jeudi.

Principal enseignement des 100.000 avis recueillis: les Parisiens et Franciliens souhaitent une avenue plus verte et mieux adaptée à la déambulation. Les personnes interrogées "proposent une plus grande végétalisation et un plus grand agrément de promenade", a détaillé Edouard Lefebvre, délégué général du comité des Champs-Élysée, jeudi, sur BFM Paris.

"Les parisiens veulent aller des Tuileries à l'Arc-de-Triomphe, comme si c'était une vraie promenade fluide et verte", ajoute le responsable, qui imagine repenser la place de Concorde, "très minérale" mais aussi le haut de l'avenue des Champs-Élysées.

Pas de piétonnisation de l'avenue

La consultation fait aussi ressortir une envie de voir évoluer les commerces présents sur l'avenue. "Les Parisiens ne déplorent pas le luxe versus un autre secteur", mais "ils demandent un commerce plus authentique qui exprime les savoir-faire français, une certaine idée de l'excellence, à l'image des Champs-Élysées", assure Édouard Lefebvre.

Sur le sujet de la piétonnisation complète de l'avenue, les avis sont plus partagés. Si les personnes consultées semblent d'accord pour accorder plus de place à la promenade et aux piétons, ils ne veulent pas que cela se fasse "au détriment de la voiture", selon le délégué général du comité de l'avenue.

"On a à cœur (...) que plus de Parisiens viennent spontanément pour le plaisir, la culture la déambulation à l'avenir", rappelle Édouard Lefebvre.

Avant même cette consultation, le comité des Champs-Élysées avait présenté un projet pour redessinner l'avenue. Le projet, confié à l'architecte Philippe Chiambaretta, prévoyait notamment de réduire la surface dédiée aux voitures, de planter plus d'un millier d'arbres, et de réaménager les places de l'Etoile et de la Concorde.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions