BFM Paris

Piratage de l'AP-HP: quels sont les risques pour les personnes dont les données ont été volées?

Le siège de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) à Paris

Le siège de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) à Paris - OLIVIER LABAN-MATTEI © 2019 AFP

L'AP-HP a annoncé que les données personnelles d'environ 1,5 million de personnes dépistées contre le Covid-19 mi-2020 ont été volées. Mais quels sont les risques pour les usagers concernés?

Il n'y avait pas prêté attention au départ, mais après avoir vu un message d’un de ces amis sur les réseaux sociaux, David Bauduin s’est résolu à ouvrir un courriel de l’AP-HP. Ses craintes ont été confirmées: "Je me suis aperçu que j’étais également concerné."

Ces dernières semaines, l'AP-HP a été victime d’une cyberattaque lors de laquelle les données personnelles d'usagers dépistés contre le Covid-19 lors de l’été 2020 en Île-de-France ont été volées. Les usagers concernés, à l’instar de David, ont été avertis par courriel.

Le message de l’AP-HP l’alerte sur un vol de données en lien avec un test PCR qu’il avait réalisé l’an dernier. Ses données d’identité, de contact, son numéro de sécurité sociale et le résultat de son test PCR ont notamment pu être accessibles. "Je m’inquiète un peu pour une éventuelle usurpation d’identité", admet notre témoin.

Quels sont les risques après un tel piratage ?

Environ 1,4 millions de personnes ayant réalisé des tests PCR et sérologiques en 2020 sont concernées par cette cyberattaque. Sabrina Feddal, consultante et experte en cybersécurité, estime que les données volées pourraient être monnayées par les pirates à l’origine de l’attaque.

"Ces données vont se retrouver en partie en vente sur des marchés noirs sur ce qu’on appelle le darknet", précise-t-elle. "Ça permet à des individus malveillants de collecter des informations sur les personnes physiques."

De l’autre côté, l’AP-HP assure que les informations volées ne permettent pas aux pirates d’accéder aux espaces personnels de la sécurité sociale. Elle incite les victimes à rester vigilantes par rapport à de potentielles escroqueries dont elles pourraient être la cible.

Margot Hutton