BFM Paris Île-de-France
Paris Île-de-France

Paris: seulement 15% des aménagements prévus dans le plan vélo réalisés en deux ans

Paris en Selle vient de dévoiler son Observatoire qui mesure les avancées des aménagements promis par la Ville de Paris en termes de voies cyclables.

Le plan vélo de la Ville de Paris n'avance pas assez vite selon Paris en Selle. L'association vient de dévoiler son observatoire qui mesure les engagements de la Ville sur ce projet et le constat n'est pas encourageant. Seulement 15% des aménagements promis par la Ville de Paris dans son plan vélo ont été réalisés en deux ans.

Un rythme jugé trop "lent"

Annoncé en octobre 2021 par David Belliard, adjoint à la mairie de Paris en charge notamment des mobilités, le plan vélo consiste à réaliser 130 kilomètres cyclables et de pérenniser les 52 kilomètres de coronapistes.

250 millions d'euros ont été alloués au projet et pourtant selon Paris en Selle, il n'avance pas assez vite: "Le rythme de réalisations est encore trop lent: après plus de deux ans de mandature, seulement 15% des infrastructures promises ont vu le jour."

"Je pense que ça bouge pas assez vite et que ce n'est pas assez visible des voitures", confirme une cycliste, interrogée par BFM Paris Île-de-France, qui trouve les aménagements très bien uniquement sur les quais de Seine.

"Les voies sur berges sont super et après on se retrouve dans les boulevards, dans les voies de bus, ou sur une piste cyclable sur le trottoir", ajoute une jeune femme qui roule principalement entre Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) et le 8e arrondissement. Cependant les cyclistes s'accordent à dire que les changements mis en place sur les axes principaux sont confortables.

L'association dénonce également que ces 15% d'infrastructures -soit 30 kilomètres d'itinéraires cyclables- sont, pour la quasi-totalité, une pérennisation des coronapistes notamment avenue de la République et rue de Vaugirard.

"95% de ce qui a été réalisé c'est la pérennisation des coronapistes qui avaient été construites en 2020. C'est une bonne nouvelle mais ça nous rend assez inquiets sur la capacité à réaliser la totalité du plan vélo", explique Jean-Sébastien Catier, président de Paris en Selle à BFM Paris Île-de-France.

De son côté, la municipalité reconnaît des difficultés mais compte respecter le calendrier. "Nous avons des durées incompressibles. Cette durée incompressible ça s'appelle la démocratie. La démocratie c'est la concertation, la concertation avec les citoyens et citoyennes, la concertation en arrondissement", juge David Belliard.

Réaliser de l'urbanisme plus léger

Ce bilan est décevant pour l'association alors que le nombre de cyclistes augmentent dans la capitale. La fréquentation des pistes cyclables serait en augmentation de 78% toujours selon Paris en Selle entre 2019 et 2021. "Le nombre de cyclistes va plus vite que le nombre d'aménagements", confirme Jean-Sébastien Catier.

Selon l'association, ce qui peut ralentir la mise en place des aménagements sont les chantiers trop longs et gros à mettre en place comme la pérennisation en dur place de la République.

"Il faut faire plus de pistes légères avec quelques plots, déplacer un feu, reprendre un carrefour. C'est beaucoup moins coûteux et plus rapide à mettre en place", détaille le président de Paris en Selle.

À leur sens, il faudrait donc développer des semi-pérennisations avec de l'urbanisme plus léger notamment dans des quartiers où il n'y a pas d'aménagement cyclable comme sur le boulevard de Malesherbes.

Juliette Vignaud