BFM Paris

Nouveau plan vélo à Paris: la carte des aménagements cyclables d'ici 2026

Le plan vélo 2021-2026 de la mairie de Paris.

Le plan vélo 2021-2026 de la mairie de Paris. - Mairie de Paris

180 millions d'euros vont être consacrés au développement d'infrastructures pour aménager les projets parisiens, métropolitains et régionaux, comme le RERV et le "Vélopolitain".

La mairie de Paris a dévoilé ce jeudi l'acte 2 de son plan vélo pour 2021-2026, d'un montant de 250 millions d'euros sur la mandature, soit 100 millions de plus que le précédent plan. L'objectif est d'avoir à terme, une ville "100% cyclable".

"L'idée c'est que partout, que ce soit sur les axes structurants ou sur les petites rues, on puisse avoir un dispositif cyclable" explique David Belliard, adjoint à la mairie de Paris chargé des transports, invité de BFM Paris ce vendredi.

D'ici 2026, voici donc à quoi devrait ressembler le vélo cyclable parisien: un maillage cyclable de l'intégralité de la capitale, comme le montre la carte ci-dessous.

Le plan vélo 2021-2026 de la mairie de Paris.
Le plan vélo 2021-2026 de la mairie de Paris. © Mairie de Paris

Développer les réseaux cyclables

En 2021, Paris revendique plus de 1000 km d’aménagements cyclables, dont plus de 300 km de pistes et 52 km de "coronapistes" réalisées à l’issue du premier confinement.

180 millions vont donc être consacrés au développement de ces infrastructures pour aménager les projets parisiens, métropolitains et régionaux, comme le RERV et le "Vélopolitain", un réseau de grands axes de pistes cyclables qui maillerait la ville.

Avec tout d'abord la généralisation des doubles sens cyclables dans les petites rues de la capitale.

"C'est 374 km de contresens que nous souhaitons faire" détaille l'élu EELV. De plus, 130 km de pistes cyclables supplémentaires "sur les axes dits structurants" vont être aménagées.

La pérennisation des coronapistes

Enfin, la municipalité souhaite "finir les fameuses coronapistes (...) que nous rendons progressivement pérennes", assure David Béliard. D'ici 2024, "on aura terminé la pérennisation pour les Jeux Olympiques".

"La question de la pérennisation ce n'est pas juste transformer du jaune, qui je sais fait hurler nos opposants (...) en blanc" a tenu à rappeler David Belliard. "Non c'est aussi remettre de la nature, rélargir les trottoirs, refaire des stations de bus neuves".

Des formations vélo pour les Parisiens

Au-delà des équipements, Paris souhaite étendre encore davantage la pratique du vélo au quotidien. En sensibilisant notamment le jeune public. Ainsi, un "Permis vélo" sera mis en place dans toutes les écoles de la capitale.

"Nous allons développer un programme qui s'appelle "Savoir Rouler". Chaque enfant, à la fin de son CM2 aura eu des cours pour faire du vélo à Paris et circuler en toute sécurité pour lui et pour les autres" assure l'ancien candidat écologiste à la mairie de Paris.

David Belliard a également assuré que la mairie soutiendra "plus fortement", les associations qui donnent des cours à des adultes qui ne savent pas faire de vélo. "La politique vélo que nous menons n'est pas qu'une politique de mobilité, c'est aussi une politique sociale qui s'adresse à toutes et tous" assure l'adjoint.

Autre ambition de la municipalité, la sécurisation des carrefours et des portes de Paris, la création de plus de 130.000 places de stationnement dont 100.000 sécurisées ou encore le déploiement d’un atelier d’auto-réparation par arrondissement.

Alicia Foricher