BFM Paris

Paris: Jean Imbert prend la tête des cuisines du Plaza Athénée

Jean Imbert devient le nouveau chef du Plaza Athénée.

Jean Imbert devient le nouveau chef du Plaza Athénée. - Capture d'écran Instagram/Plaza Athénée

Ancien vainqueur de l'émission Top Chef et à la tête de plusieurs établissements, Jean Imbert succède au chef Alain Ducasse.

Jean Imbert devient le nouveau chef du Plaza Athénée. Le célèbre palace parisien a annoncé ce mardi sur les réseaux sociaux l'arrivée du cuisinier aux commandes des fourneaux de l'hôtel.

"Jean Imbert a été choisi par l’Hôtel Plaza Athénée, membre de Dorchester Collection, pour prendre la succession d'Alain Ducasse en tant que Chef des cuisines de l’ensemble de l’Hôtel", a informé le palace sur Twitter, accompagné d'une photo de l'ancien gagnant de Top Chef devant les portes de l'établissement.

Un "rêve" pour Jean Imbert

Mi-mai, le groupe Dorchester, propriétaire de cette institution parisienne, avait annoncé que le partenariat avec le chef le plus étoilé du monde, Alain Ducasse, ne serait pas renouvelé. Depuis, le nom de Jean Imbert circulait.

Sur Intasgram, le chef de 39 s'est montré ému après cette année. "J'avais 18 ans quand Alain Ducasse est arrivé au Plaza Athénée et cela m'a toujours fait rêver", a-t-il réagi, rappelant qu'il a souvent entendu "c'était impossible" au long de sa carrière.

"Dans ce monde, un autodidacte né et ayant grandi en banlieue parisienne sans personne de sa famille dans la cuisine, sans soutien particulier et sans être du sérail peut avant 40 ans prendre la succession du plus grand chef actuellement sur la planète", a-t-il poursuivi.

"Je sais bien que j'ai des rêves beaucoup trop grands pour moi mais quelle chance j'ai de pouvoir en réaliser, toujours émerveillé comme un enfant (...) Bien entendu, beaucoup de gens vont douter de mes capacités pour ce poste et il faudra que cela soit exceptionnel pour paraître tout juste bien", explique Jean Imbert.

Soutien d'Alain Ducasse

Le cuisinier qui a ouvert plusieurs établissements à Paris, Saint-Tropez mais aussi aux Etats-Unis, dit avoir reçu le soutien d'Alain Ducasse "il y a un mois au petit dej' me disant que je suis le meilleur choix et qu'il est heureux que ce soit moi pour la suite en me donnant de précieux conseils".

Et de conclure sur une pensée à ses parents et à "leurs larmes dans les yeux" quand il leur a annoncé, ainsi qu'à sa grand-mère qui "aurait eu du mal à y croire et aurait été sûrement très fière".

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions