BFM Paris

Paris: de nouveaux centres de dépistage gratuits mis en place ce lundi

La Ville souhaite que chaque arrondissement ait son centre de test Covid-19, accessible à tous gratuitement. Trois ont déjà été créés et des barnums de dépistage itinérants seront lancés dès mardi.

Face à l'augmentation du nombre de cas de Covid-19 dans la capitale et à la saturation des laboratoires d'analyses médicales chargés d'effectuer des tests PCR, la mairie de Paris et l'Agence régionale de Santé déploient à partir de ce lundi un réseau de centres de dépistage gratuits.

Ces barnums, permanents ou itinérants, sont accessibles sans rendez-vous et sans ordonnance à tous les Parisiens et Parisiennes, même les non-assurés sociaux.

Déjà trois centres de dépistage

Ce lundi, trois centres permanents ouverts de 10 heures à 17 heures ont déjà été dressés devant l'Hôtel de Ville (4e arrondissement), sur le parvis de la mairie du 19e ainsi qu'au centre sportif Émile-Anthoine (15e).

À partir de mardi, deux barnums itinérants silloneront également la capitale pour proposer des dépistages gratuits. Chaque centre couvrira un arrondissement le matin, de 9 heures à 13 heures, avant de se déplacer dans un autre arrondissement l'après-midi pour une nouvelle séance de tests, de 14 heures à 18 heures.

Il sera par exemple possible de se faire dépister au Covid-19 mardi de 9h à 13h devant les mairies du 8e et du 11e arrondissement, et de 14h à 18h devant celle du 14e. Le programme complet des déplacements et horaires des centres de dépistage est à retrouver sur le site de la mairie de Paris.

Bientôt des centres dans chaque arrondissement

Petit à petit, ce dispositif montera en puissance. Le nombre de centres de dépistage permanents augmentera et "une offre quotidienne sera déployée dans tous les arrondissements par la Ville de Paris et l’ARS dans tous les arrondissements", précise la mairie.

À terme, la Ville souhaite pouvoir réaliser 10.000 tests par jour pour endiguer l'épidémie de Covid-19.

Les laboratoires d'analyses médicales privés restent un autre moyen d'accéder à des dépistages PCR remboursés en intégralité par l'Asssurance maladie, même sans ordonnance. Mais face à une demande qui explose, l'attente peut s'avérer très longue.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions