BFM Paris

Listes d'attente, pénurie de moniteurs: embouteillages dans les auto-écoles d'Île-de-France

Les confinements, les reports d'examens, les protocoles qui ont fait prendre du retard aux élèves, les pénuries de moniteurs.... il est actuellement difficile de trouver une date pour passer son permis voire même de s'inscrire dans une auto-école en Ile-de-France.

Ce n'est pas nouveau, en région parisienne il est difficile d'avoir une date pour passer son permis de conduire rapidement. Mais depuis quelques mois, il y a un embouteillage dans les auto-écoles et la situation s'est empirée.

Au point qu'Adrien, un jeune Parisien, a décidé de changer d'auto-école. Il souhaite réduire les délais d’attente pour passer son permis, car dans son ancien établissement, il devait attendre au minimum 5 mois avant de passer l'examen.

Les heures de conduite annulées durant le confinement

Et Adrien est loin d’être un cas isolé. Le chômage partiel et les cours en distanciel ont permis aux jeunes de se dégager du temps pour passer leur permis de conduire. Mais de nombreux élèves n’ont pas pu prendre leurs heures de conduite pendant le confinement. Résultat, les élèves ne cessent d’affluer dans les auto-écoles et les moniteurs sont sous l’eau.

"Entre moi et le gérant, on fait 11-12 heures de travail par jour. On se retrouve à faire du 7h-20h tous les jours. Avec le Covid, les gens ne veulent peut-être plus prendre les transports et du coup ils se sont tous jetés sur le permis" explique Laura Felsch, monitrice d'auto-école.

"Nous après le confinement, on a vraiment ressenti un rush au niveau des inscriptions sur l'auto-école" détaille la monitrice. Dans un établissement du 14ème arrondissement de Paris, il faut au moins attendre 2 mois et demi avant de pouvoir passer son permis.

"Pour le mois d'août, nous avons une liste d'attente des élèves. Nous avons 20 élèves et on a plus beaucoup d'autres élèves qui voudraient le passer. Le souci c'est que la préfecture nous a octroyé seulement 17 places" explique Brahem Ould, gérant de l’auto-école CER Alésia.

Pénurie d'inspecteurs et de moniteurs

Un retard accentué également par la pénurie d’inspecteurs dans les centres d’examens mais aussi de moniteurs. Actuellement, le gérant recrute 6 moniteurs en régions parisienne mais n'a reçu qu'un candidat. "Il y a une pénurie car ils se mettent tous en auto-entrepreneurs" juge Brahem Ould.

"Quand ils (les élèves) viennent on ne peut pas les faire conduire avant fin septembre, début octobre" annonce le gérant. Les moniteurs envisagent de réduire leur nombre d’heures de cours dès le mois prochain afin d’alléger leur planning surchargé, ce qui devrait encore rallonger le délai de formation des élèves.

Benoit Ducrocq, Ariane Limozin et Alicia Foricher