BFM Paris

Assassinat de Samuel Paty: Hidalgo défend "la liberté d'enseigner" dans une tribune

Le Premier ministre Jean Castex (C) et la maire de Paris Hidalgo (D) d'un rassemblement le 18 octobre 2020 à Paris pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur d'histoire décapité dans les Yvelines

Le Premier ministre Jean Castex (C) et la maire de Paris Hidalgo (D) d'un rassemblement le 18 octobre 2020 à Paris pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur d'histoire décapité dans les Yvelines - Bertrand GUAY © 2019 AFP

Dans une tribune publiée dans Libération, Anne Hidalgo appelle les citoyens à s'unir et ne rien céder à la haine. La maire de Paris souhaite la création d'une semaine de laïcité dans les écoles.

Quatre jours après l'assassinat de Samuel Paty, professeur d'un collège de Conflans-Sainte-Honorine, la maire de Paris Anne Hidalgo publie ce mardi une tribune dans Libération sur la liberté d'enseigner.

"Depuis de nombreuses ­années, notre République est attaquée dans ses fondements. Ce fut la liberté de caricaturer d’abord, notre mode de vie ensuite", explique la maire, en référence aux attentats de janvier et novembre 2015 à Paris.

"Par le geste barbare d’un terroriste tenant de l’islamisme radical, c’est maintenant l’école qui est touchée, et avec l’école la possibilité de questionner et de débattre, l’idée même de savoir qui a été atteinte."

"Je n’accepterai pas que l’école de la République soit une cible pour ceux qui voudraient imposer une idéologie au-dessus des lois qui font la France", écrit l'élue PS.

Pour une semaine de laïcité dans les écoles

Cet attentat démontre "si nous devions encore en douter, que la lutte contre le fanatisme religieux, contre l’islamisme radical, est l’affaire de tous, sans la moindre exception. "

"Notre devoir est de permettre à chacun de continuer à penser, à parler et à vivre librement", poursuit encore la maire socialiste dans les colonnes du journal.

La maire de Paris dit souhaiter, en lien avec les maires de France, qu’une semaine, soit dédiée à la laïcité et aux valeurs de la République dans toutes les écoles, les collèges et les lycées de France, autour du 9 décembre, journée nationale de la laïcité.

Alicia Foricher