BFM Paris

À Paris, succès d'une première vente aux enchères consacrée à Sempé

Le dessinateur français Jean-Jacques Sempé

Le dessinateur français Jean-Jacques Sempé - Martin BUREAU

Le grand maître français de l'humour et de la poésie va avoir 90 ans. Cette vente-hommage englobait toute sa carrière depuis les années 1960, avec des dessins pour Paris Match ou Le Figaro, ou encore pour The New Yorker ou Punch.

La première vente entièrement dédiée au dessinateur français Jean-Jacques Sempé, qui présentait un éventail varié de scènes de la vie newyorkaise et parisienne, a été un succès avec un total de 1,1 million d'euros (frais inclus), a annoncé ce lundi la maison de ventes Artcurial.

Lors de ces enchères organisées ce week-end, le record a été battu avec le dessin "4th of July", réalisé dans les années 1980 pour la prestigieuse revue américaine The New Yorker, adjugé 66.979 euros frais inclus, le double de son estimation.

54 oeuvres originales du dessinateur étaient proposées par la première maison de ventes française. Il s'agissait de couvertures de magazines et de dessins réalisés à l'encre de Chine ou à l'aquarelle.

"Un artiste hors norme et intemporel"

Le grand maître français de l'humour et de la poésie va avoir 90 ans. Cette vente-hommage englobait toute sa carrière depuis les années 1960, avec des dessins pour Paris Match ou Le Figaro, ou encore pour The New Yorker ou Punch.

Sempé a été l'un des artistes les plus sollicités par le New Yorker avec une centaine de couvertures dessinées de sa main.

Un autobus sur un pont traversant la Seine de nuit, des musiciens, des cyclistes, un cracheur de feu, des scènes à Central Park ou au Jardin du Luxembourg... Dans chacune de ses oeuvres, on retrouve ses thèmes de prédilection: la petitesse de l'homme dans la nature, sa solitude dans la ville, ses disputes, ses ridicules et ses ambitions démesurées, les limites de l'esprit d'équipe.

"Cette vente historique confirme par ses records que Sempé est un artiste hors norme et intemporel", a souligné Eric Leroy, expert pour la BD d'Artcurial.

C.Bo. avec AFP