BFM Paris

14-Juillet: un gendarme violemment pris à partie lors de la manifestation des soignants

Un groupe de gendarmes a été ciblé par plusieurs personnes présentes à la manifestation organisée ce mardi pour réclamer plus de moyens pour l'hôpital.

Quelques tensions ont éclaté ce mardi en marge de la manifestation des soignants à Paris. Un groupe de gendarmes a notamment été violemment ciblé par plusieurs individus au niveau de la place de la Bastille, où est arrivé le cortège après être parti de la place de la République.

Un gendarme frappé à terre

Sur les images de la scène, les gendarmes apparaissent en train de reculer face à de nombreuses personnes habillées en noir et cagoulées. Les forces de l'ordre se mettent ensuite à courir, donnant l'impression de s'enfuir. C'est à ce moment que l'un des gendarmes trébuche et que deux individus se précipitent immédiatement pour lui asséner plusieurs coups de pieds.

Tout au long de cette scène, les forces de l'ordre ont également été visées par plusieurs jets de projectiles et de nombreuses insultes.

Appelés sur une autre opération

Une source policière indique à BFMTV que les gendarmes - qui appartiennent à ce qui est appelé la force de tête de cortège - n'ont toutefois pas couru pour s'enfuir. Au moment de l'altercation, ils ont été appelés pour aider à disperser la manifestation, provoquant leur départ précipité, selon cette source.

Hormis ces quelques tensions, le calme est très rapidement revenu sur la place de la Bastille au sein de cette manifestation. Au total, environ 2700 manifestants ont été comptabilisés par la police, dont 1300 gilets jaunes et quelques 150 éléments plus radicaux.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions