BFMTV

Vague de froid: le chauffage fait sa rentrée plus tôt que prévu

Les Français allument leur radiateur particulièrement tôt cette année en raison du froid. Photo d'illustration

Les Français allument leur radiateur particulièrement tôt cette année en raison du froid. Photo d'illustration - Flickr / Matthieu Guyonnet-Duluc

La consommation d'énergie est nettement plus élevée qu'un mois de septembre normal en raison de la vague de froid qui touche actuellement la France.

Les radiateurs reprennent du service. Le mois de septembre est particulièrement frais cette année, et cela se ressent sur les compteurs d'énergie des Français. Comme le relève RTL, un seuil psychologique est atteint lorsque les températures sont inférieures à 15 degrés. Dans ce cas, les habitants actionnent leurs habitudes hivernales, ce qui impacte aussi bien leurs achats - ils auront plus tendance à acheter des soupes par exemple - que leur consommation d'énergie.

Hausse de 10% de la consommation de gaz

Et la France se trouve actuellement dans ce type de situation. Une moyenne de 15 degrés est attendue sur le territoire ce vendredi, et les températures devraient être encore plus fraîches ce week-end. Certains citoyens ont donc déjà activé leur radiateur pour palier à ce froid. 

Selon les données de Direct Energie, révélées par RTL, la consommation de gaz a augmenté de 10% et celle d'électricité de 5% ce vendredi. Et ces chiffres devraient continuer à prendre de l'ampleur ces prochains jours. D'après RTE (Réseau de Transport d'Électricité), les Français vont consommer 2.000 MégaWatt/heure d'électricité ce week-end, ce qui correspond à l'équivalent de la consommation de Paris. Un bond de 10% pour l'électricité et de 25 à 30% pour le gaz est estimé. 

Céline Penicaud