BFMTV

Marche pour le climat: entre 18.500 et 50.000 participants à Paris

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté ce samedi après-midi partout en France afin de faire des enjeux climatiques une priorité gouvernementale.

50.000 personnes se sont rassemblées ce samedi après-midi à Paris, annonce les organisateurs de la Marche pour le climat, l'ONG 350.org. La police estime qu'elles ont été 18.500 à répondre à cet appel citoyen pour faire des questions climatiques une priorité pour le gouvernement. Le cortège qui s'est réuni Place de l'Hôtel de Ville s'est ensuite élancé vers la Place de la République.

"C’est incroyable (…), a réagi Maxime Lelong à l'initiative de cette marche. La vraie question était de savoir si les gens allaient sortir de chez eux. On sait qu’on était minimum 50.000 à marcher entre la Place de l’Hôtel de Ville et la Place de la République. Quand les cortège de tête est arrivé Place de la République, il y avait encore des gens qui partaient de l’Hôtel de Ville. C’était noir de monde dans les rues. Je ne réalise pas encore ce qu’il s’est passé."

Cet appel citoyen a été lancé sur Facebook par Maxime Lelong, 27 ans, après la démission fin août de l'ex-ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot. Parmi les facteurs qui l'avaient poussé à jeter l'éponge, ce dernier avait regretté un manque de soutien populaire face aux enjeux environnementaux. Ce samedi, l'ancien ministre a d'ailleurs apporté son soutien aux manifestants en les appelant à "continuez à faire entendre leurs voix".

10.000 manifestants à Lyon, 2.500 à Marseille

Partout en France, la Marche pour le climat a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de participants. A Lyon, ils étaient quelque 10.000 à prendre la direction de la place Bellecour depuis la place des Terreaux. "Urgence climatique, réveillons nous!", ont scandé les manifestants de tous âges, et pour certains déguisés en abeilles. 8.000 à 12.000 personnes se sont rassemblées à Toulouse selon les organisateurs, et 3.500 selon la police. À Lille, les manifestants étaient 4.000, selon la préfecture, et 4.600, selon les organisateurs. 

À Marseille, environ 2.500 personnes selon les organisateurs, 700 selon la police, ont défilé dans une ambiance joyeuse et familiale, en présence notamment de Jean-Luc Mélenchon, leader de La France Insoumise. Dans l'Ouest, entre 3.000 et 5.000 personnes (selon la police et les organisateurs ) se sont rassemblées à Rennes et 1.200 à Nantes. Plusieurs centaines ont défilé dans des villes normandes comme Rouen, Caen et Le Havre. À Strasbourg, ils étaient 3.800 personnes, selon la police, à défiler.

"C'est la plus grande journée d'action pour le climat en France, c'est la preuve que les citoyens sont prêts à demander des comptes et des engagements aux élus qui nous entourent, après un été catastrophique au niveau climatique", a commenté à l'AFP Clémence Dubois, responsable des campagnes de 350.org en France.

Des marches partout dans le monde

Ces marches en France se sont greffées sur une campagne internationale d'action, "Rise for climate" (Debout pour le climat), qui a vu des milliers de personnes défiler samedi dans de nombreuses villes à travers le monde, pour exiger des gouvernements une action sérieuse contre le dérèglement climatique. Un sommet sur le climat est prévu mi-septembre à San Francisco et la 24e conférence mondiale sur le climat, la COP24, commencera début décembre en Pologne.

A Bruxelles, un rassemblement devant le Parlement européen a réuni 1.300 personnes selon la police, à l'appel de Greenpeace et de la Coalition Climat, collectif d'associations et d'ONG de la société civile. Entre 10.000 (selon la police) et 15.000 personnes (d'après les organisateurs) ont manifesté à Copenhague, au Danemark. En Suède plus d'une centaine de personnes, dont la vice premier-ministre, la Verte Isabella Lövin, ont marché à Stockholm.

En Asie, c'est à Manille que la mobilisation a été la plus forte, avec 800 manifestants. A Bangkok, près de 200 manifestants se sont réunis devant le siège régional de l'ONU où est organisée jusqu'à dimanche une réunion de préparation du prochain sommet sur le climat, dit COP24.

J.C. avec AFP