BFMTV

Les ouragans Maria et Lee vont apporter du mauvais temps sur le nord de l'Europe

Maria et Lee vont selon toute vraisemblance voguer vers l'Europe.

Maria et Lee vont selon toute vraisemblance voguer vers l'Europe. - BFMTV

Ne comptez pas sur une accalmie du côté des précipitations. Dès la fin de semaine, les vestiges de Maria aborderont sous la forme d'une dépression notre continent après avoir traversé l'Atlantique.

Le phénomène n'a bien sûr plus rien à voir avec ce que les Antilles et les Caraïbes ont dû affronter, mais l'ouragan Maria désormais rétrogradé en tempête tropicale fait route vers l'Irlande et l'Europe du Nord. En chemin il devrait fusionner avec l'ouragan Lee, de plus petite taille, mais aussi plus violent. De catégorie 2, il charrie des vents allant jusqu'à 175 km/h, contre 120 km/h actuellement pour Maria selon le Centre américain des ouragans. Fort heureusement, la trajectoire de Lee ne le mènera pas vers les Antilles, mais directement au le centre de l'Atlantique. Les deux phénomènes vont, en traversant l'océan Atlantique, se fondre dans une plus large dépression.

Maria qui longe la côte est des Etats-Unis devrait commencer à s'éloigner à partir de jeudi. Et les eaux de l'Atlantique Nord étant moins chaudes, l'ancien ouragan devrait continuer à s'affaiblir. Si la trajectoire ne peut être prédite avec une totale certitude, la migration vers le nord-ouest est plus que probable, indiquent les prévisionnistes.

La très probable trajectoire de la tempête Maria à travers l'océan Atlantique.
La très probable trajectoire de la tempête Maria à travers l'océan Atlantique. © NOAA.gov

Comme le montre la carte ci-dessous, Lee (celui le plus à droite) va fusionner avec Maria et prendre un raccourci vers l'ouest.

La carte montrant les vitesses des vents de Maria et Lee.
La carte montrant les vitesses des vents de Maria et Lee. © NOAA.gov

Et en métropole?

En France métropolitaine, le phénomène se fera sentir dès dimanche et lundi prochains, par un temps pluvieux et des vents assez forts. Mis à part sur l'arc méditerranéen, de fortes précipitations et des températures en baisse sont attendues. Une preuve de plus, s'il en fallait, que nous vivons dans un monde interconnecté.

David Namias avec Christophe Person