BFMTV

Japon: le mont Fuji dans un "état critique"

Le mont Fuji en décembre 2011.

Le mont Fuji en décembre 2011. - -

Selon une étude franco-japonaise, le mont Fuji aurait été mis sous pression après le tremblement de terre de mars 2011, qui avait entraîné la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Le mont Fuji, emblème national au Japon, a été touché en profondeur par le puissant tremblement de terre du 11 mars 2011, qui avait été suivi par la catastrophe nucléaire de Fukushima. C'est ce que révèle une étude franco-japonaise, publiée dans la revue Science, repérée par Le Monde. Les entrailles du volcan, toujours actif, et qui se trouve à la jonction des plaques tectoniques pacifique, eurasienne et philippine, auraient en effet été mises sous pression.

Echographie des entrailles de la Terre

"Nos travaux ne disent pas que le volcan va entrer en éruption", tempère Florent Brenguier, chercheur à l'Institut des sciences de la Terre, qui co-signe l'étude. "Mais ils montrent qu'il se trouve dans un état critique", explique-t-il. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données mesurées par 800 capteurs sismiques installés dans le pays et réalisé une véritable "échographie" des entrailles de la Terre, afin de détecter des signaux de perturbations géologiques provoquées dans le pays par le tremblement de terre.

Et contre toute attente, les perturbations les plus fortes n'ont pas été détectées près de l'épicentre du séisme, situé dans la région de Tohoku, au nord-est du Japon, mais dans les régions volcaniques, et notamment sous le mont Fuji, pourtant situé à 500 kilomètres de l'épicentre. Résultat: la croûte terrestre y a été abîmée.

"Potentiel d'éruption important"

Faut-il pour autant s'inquiéter d'une éruption imminente du "Fujisan", comme le surnomment les Japonais? Pour Florent Brenguier, il y a effectivement un "risque accru". La pression des fluides, eau bouillante, gaz, magma, y est telle, que le mont Fuji présente un "potentiel d'éruption important", selon le spécialiste.

La dernière éruption du célèbre volcan remonte à 1707 et aurait fait des milliers de morts. Elle avait été précédée par un séisme de magnitude 8,7. Bordé de plusieurs lacs, le mont Fuji est également entouré de trois villes de taille moyenne, Gotenba (88.500 habitants), Fujiyoshida (52.450 habitants) et Fujinomiya (122.400 habitants).

dossier :

Fukushima

A.S.