BFMTV

Inondations dans le Var: le risque a-t-il été sous-évalué?

Un torrent dévale dans les rues d'une commune inondée, dans le Var.

Un torrent dévale dans les rues d'une commune inondée, dans le Var. - -

Les prévisions de Météo-France se sont révélées inférieures à ce qu'il s'est réellement produit sur certaines communes. Un plan de modernisation des équipements est en cours pour pallier ces faiblesses.

Avec des moyens de secours déployés en nombre, le Var a montré une meilleure préparation qu'en 2010 et en 2011 aux inondations. En revanche, sur le terrain, tous ont été surpris par la vigueur du phénomène qui s'est avéré mortel à certains endroits, comme dans les communes dévastées de la Londe-les-Maures et Pierrefeu. Le risque a-t-il été sous-évalué?

L'alerte n'avait pourtant pas tardé: dès vendredi soir, la préfecture a relayé les informations données par Météo-France. Mais le niveau de vigilance a posé problème aux élus locaux: samedi, Météo-France mettait le Var en vigilance pluies et inondations au niveau orange, un niveau qui indique un "impact significatif sur la sécurité des biens et des personnes". Il n’a jamais été question d’une vigilance plus elevée, le niveau rouge. Or, la prévention aurait alors été différente.

Des faiblesses au niveau local

Le risque a donc été mal anticipé au niveau local. Météo-France avait bien indiqué qu’il pouvait y avoir "localement" des pluies intenses liées aux orages, mais pour ces phénomènes à l’échelle d’une commune, ses prévisions se sont révélées inférieures d’au moins 25% à ce qui s’est réellement produit.

Pour améliorer ce type de prévisions et l'anticipation des phénomènes dangereux afin d'alerter les populations à temps, un plan de modernisation des radars météo a été décidé en 2011 avec l'Etat, afin de disposer d'un réseau d'observation d'une densité suffisante. Mais il faudra patienter: sa mise en place est prévue sur dix ans.

A. G. (vidéo: E. d'Harcourt et D. Bouteiller)