BFMTV

Dans le Var dévasté par les eaux, l'après-crise se prépare

Jean-Marc Ayrault a survolé ce lundi matin les zones sinistrées en hélicoptère.

Jean-Marc Ayrault a survolé ce lundi matin les zones sinistrées en hélicoptère. - -

La décrue s'est amorcée ce lundi matin, mais la vigilance orange est toujours en vigueur. Jean-Marc Ayrault s'est rendu sur place, promettant une indemnisation rapide des victimes. Les maires des communes dévastées ont demandé l'accélération de la mise en œuvre d'un plan de prévention.

Les conditions météo s'améliorent, mais dans le Var sinistré par les eaux, les habitants sont encore sous le choc de ce qu'ils appellent un véritable "tsunami". Si la décrue s'est confirmée ce lundi au petit matin dans le Var, la préfecture martèle les appels à la prudence alors que le département sinistré est encore placé en vigilance orange aux crues pour trois rivières: l'Argens aval et moyen, le Gapeau et La Nartuby. Plus de 1.500 personnes ont été évacuées et plus de 600 accueillies dans des centres d'hébergement, 670 foyers sont toujours privés d'électricité. Les personnes portées disparues à La Londe "ont toutes été retrouvées", a annoncé le maire de la commune, François de Canson. Dimanche, deux personnes sont mortes.

>> Cliquez ici pour revivre les événements de la journée du lundi 20 janvier.

Vers un plan de prévention?

Jean-Marc Ayrault, qui a survolé ce lundi matin les zones sinistrées en hélicoptère a déclaré qu'il fallait faire "un immense effort" pour "reconstruire" et promis qu'un arrêté de catastrophe naturelle serait pris très prochainement: "les indemnisations arriveront rapidement" a-t-il promis. Accompagné par le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, et celui de l'Ecologie Philippe Martin, le Premier ministre a constaté les dégâts sur les communes de Hyères, Pierrefeu, Collobrières, Le Lavandou, Bormes les Mimosas et La-Londe-les-Maures.

Au sortir d'une réunion avec les maires des communes touchées,le Premier ministre s'est montré sévère sur la question de l'urbanisme. "Le Var était touché par les incendies, il est désormais touché par les intempéries. Cela doit être traité en prévention, en organisant l'aménagement de l'espace, en arrêtant de construire là où il y a des risques," a déclaré Jean-Marc Ayrault, alors que les maires ont demandé l'accélération de la mise en œuvre d'un plan de prévention.

Caroline Piquet