BFMTV

Inondations dans le Var: Ayrault et Valls attendus sur place

Des secours en jeep dimanche, à Hyères.

Des secours en jeep dimanche, à Hyères. - -

Une personne est toujours portée disparue après les pluies intenses qui se sont abattues durant le week-end sur le département. L'arrêté de catastrophe naturelle devrait être bientôt pris.

La décrue des cours d'eau s'est confirmée lundi au petit matin dans le Var, après une crise majeure qui a entraîné la mort de deux personnes dimanche et la disparition d'une troisième. Le département reste néanmoins en vigilance orange.

"Nous sommes en fin de crise, nous préparons l'après-crise progressivement,"explique, prudent, le directeur de cabinet du préfet du Var, Emmanuel Dupuis. Les sols "sont si saturés que la moindre pluie peut entraîner des dommages, et la dépression est toujours là".

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, les ministres de l'Intérieur Manuel Valls et de l'Ecologie Philippe Martin sont attendus sur place lundi matin. Ils doivent survoler les zones sinistrées et se rendre à La Londe Les Maures. Dans une interview à Var-Matin lundi, le chef du gouvernement a promis que l'arrêté de catastrophe naturelle serait "pris dans les plus brefs délais".

La situation reste fragile

Dimanche, plusieurs communes varoises ont été en partie envahies par les eaux après des pluies intenses. Un homme âgé est décédé dans sa cave à La Londe, un autre homme a été emporté dans sa voiture à Pierrefeu en empruntant une route inondée barrée, et une autre personne qui dormait sur son bateau a disparu à La Londe. Elle est actuellement recherchée par les secours.

Dans la nuit de dimanche à lundi, la cellule de crise de la préfecture a suivi de près le niveau de l'Argens, fleuve côtier, qui semblait se stabiliser à 6,40 m, tout près de sa cote d'alerte de 6,64, après une forte montée. Sur le terrain, le dispositif nocturne est resté le même qu'en journée, avec 500 pompiers, 200 gendarmes, 75 militaires. Huit hélicoptères étaient mobilisés. Dimanche 155 personnes avaient été hélitreuillées.

La situation de l'Argens aval, au niveau de Roquebrune et Fréjus, reste délicate. "Nous rappelons les conseils de vigilance: l'alerte crues est orange, il faut continuer à faire attention", conclut la préfecture.

A. G. avec AFP